Hippopotamus lemerlei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hippopotame nain.

L’hippopotame nain de Madagascar est un terme employé pour évoquer deux espèces naines d'hippopotames (Hippopotamus lemerlei Grandidier 1868, et Hippopotamus madagascariensis Guldberg 1883) ayant vécu ensemble sur l'île de Madagascar à la même époque. Ces deux espèces distinctes semblent avoir disparu de Madagascar vers le Xe siècle suite à la colonisation de l'île par l'homme.

H. madagascariensis avait sensiblement la même taille que Hexaprotodon liberiensis (mais reste toutefois légèrement plus grand) et le même mode de vie terrestre, habitant les forêts des hauts plateaux de Madagascar plutôt que les cours d'eau. Cette espèce aurait disparu il y a moins de 500 ans[1],[2],[3]

À l'inverse, H. lemerlei a le plus souvent été trouvé dans les plaines du sud-ouest de l'île, laissant penser qu'il préférait évoluer dans les rivières, à l'image de son cousin continental actuel Hippopotamus amphibius.

Généralités[modifier | modifier le code]

Il est difficile de dire quand et combien de fois les hippopotames ont atteint Madagascar, c'est pourquoi on a aussi du mal à savoir si les trois genres constituent un groupe systématique ou représentent le résultat de plusieurs colonisations qui ont eu lieu indépendamment les unes des autres.

Tous ces genres ont en tous cas survécu jusqu'à l'Holocène, et il est très probable que leur extinction soit liée à la colonisation de leur île par les hommes. Ces derniers l'ont atteinte il y a environ 1500 ans, et il s'est ensuivi une extinction massive des animaux les plus grands qui a concerné entre autres certains lémuriens géants, les aepyornis et même les hippopotames malgaches. On ne peut dire si les hommes en sont seuls responsables ou si des changements climatiques auraient aussi joué un rôle.

Certains os montrent les traces de manipulations humaines, ce qui indique que les hommes et les hippopotames ont vécu en même temps à une certaine époque sur Madagascar. La rapidité avec laquelle l'espèce s'est éteinte n'est pas encore précisément fixée. Au début des années 1990, on l'estimait à un temps compris entre quelques siècles et environ 1000 ans[4].

Des traditions orales malgaches, qui ont été recueillies par Étienne de Flacourt au XVIIe siècle, ainsi que des rapports isolés, pourraient indiquer que des hippopotames ont vécu plus longtemps dans des régions isolées de l'île. Il existe aussi des rapports du XIXe siècle, voire des années 1970, concernant un monstre nommé Kilopilopitsofy qui devait ressembler à un hippopotame. On discute de la part de vérité que contiennent ces récits et il n'existe pas de confirmations indépendantes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Harris, J.M., « Family Hippopotamidae », Koobi Fora Research Project. Vol. 3. The Fossil Ungulates: Geology, Fossil Artiodactyls and Paleoenvironments, Clarendon Press, Oxford,‎ 1991, p. 31–85
  2. (en) Oliver, W.L.R., « Taxonomy and Conservation Status of the Suiformes — an Overview », IBEX Journal of Mountain Ecology,‎ 1995 (lire en ligne)
  3. (en) « Hippopotamus madagascariensis », IUCN Red List of Threatened Species,‎ 2002 (consulté le 2007-07-04)
  4. R. D. E. MacPhee & David A. Burney ; Dating of modified femora of extinct dwarf Hippopotamus from Southern Madagascar: Implications for constraining human colonization and vertebrate extinction events  ; Journal of Archaeological Science Volume 18, Issue 6, November 1991, Pages 695-706 doi:10.1016/0305-4403(91)90030-S (Résumé)