Hippodrome de Deauville-La Touques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hippodrome de Deauville-La Touques
{{#if:
Hippodrome de Deauville.jpg
Généralités
Adresse 45 avenue Hocquart-de-Turtot
14800 Deauville
Coordonnées 49° 21′ 14″ N 0° 04′ 48″ E / 49.35388889, 0.0849° 21′ 14″ Nord 0° 04′ 48″ Est / 49.35388889, 0.08  
Construction et ouverture
Ouverture 1863
Utilisation
Équipement

L'hippodrome de Deauville La Touques est un hippodrome qui se situe à Deauville dans le Calvados.

Ficher technique[modifier | modifier le code]

Il accueille des courses hippiques de plat, réparties principalement en 3 meetings : un meeting d'été en juillet et en août, un mini-meeting d'automne de 3 jours autour des Equiday's et un meeting d'hiver en décembre, janvier et mars. Situé au 45 de l'avenue Hocquart-de-Turtot, il se situe au cœur de la station balnéaire. Il y a 3 pistes : 2 en gazon (une piste ronde, parfaitement plate de 2 200 m de circonférence et une piste en ligne droite de 1 600 m) et 1 en sable fibré.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur l'initiative du duc de Morny, fondateur de la station de Deauville, l'hippodrome est inauguré en août 1863[1], année pendant laquelle deux premières réunions de courses sont données les 14 et 15 août. Peu à peu, le meeting s'étoffe, avec la création de la Coupe de Deauville en 1866, dotée de 20000F et d'un objet d'art de 10000F puis du Grand Prix de Deauville en 1871. Aujourd'hui, le meeting d'août est toujours le plus prestigieux, notamment au moment des célèbres ventes de yearlings à l'établissement Elie de Brignac. Les principales épreuves sont :

  • le prix Rothschild (ex-prix d'Astarté) pour les femelles de 3 ans et au-dessus sur 1 600 m, le premier dimanche d'août ;
  • le prix Maurice de Gheest, sprint sur 1300 mètres le second dimanche ;
  • le prix Jacques Le Marois, épreuve la plus dotée de l'année sur cet hippodrome, sur 1 600 m courue le troisième dimanche ;
  • le prix Morny, pour les poulains de 2 ans, le quatrième dimanche ;
  • le prix Jean Romanet, réservé aux femelles et disputé le même jour sur 2000m, devenu depuis 2009, la 5ème épreuve de Groupe 1 (courses d'élite) courue sur cet hippodrome.

D'autres courses d'importance se disputent pendant cette période comme le prix de Pomone sur 2 500 m, le prix Guillaume d'Ornano sur 2 000 m, le prix Kergorlay sur 3 200 m ou encore le Grand prix, sur 2 500 m, qui clôture traditionnellement la saison estivale le dernier dimanche d'août.

Les structures de l'hippodrome se sont progressivement modernisées. En 1890, un pavillon des balances de style néo-normand, est construit. Il est toujours visible aujourd'hui. En 1913, l'hippodrome se dote de la piste en ligne droite sur laquelle se courent les meilleures épreuves deauvillaises, ainsi que de tribunes en brique. En 1982, l'hippodrome devient un centre d'entraînement qui accueille des chevaux toute l'année. En 1991, des courses supplémentaires sont créées en octobre. En 1995, le site est entièrement réhabilité, notamment les tribunes et le rond de présentation dont l'aménagement a été modifié. Le 6 juillet 2003, une nouvelle piste en sable de 2 000 m de circonférence, installée à l'intérieur de celle en gazon, est inaugurée. Elle permet depuis lors d'organiser des compétitions quelles que soient les conditions météorologiques. Ainsi, pendant l'hiver 2003-2004, le premier meeting d'hiver voit le jour. En janvier 2007, les premières courses sont organisées en matinée. L'hippodrome de la Touques devient alors l'hippodrome français qui accueille le plus de courses de galop plates en France.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Didier Hébert, [« http://insitu.revues.org/8569%7C« Deauville : création et développement urbain »], In Situ. Revue des patrimoines, 2005, no 6, 17e paragraphe

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]