Himantura granulata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Himantura granulata est une espèce de raies que l'on rencontre principalement en Asie, et vivant en eaux douces.

Le nom du genre vient du grec iman, imantos, lanière, courroie et de oura, queue. Ce nom est du genre féminin.

Elle semble être largement répandue dans les océans Indien et Pacifique. Elle a été signalée dans les eaux de Papouasie-Nouvelle-Guinée, les îles Santa Cruz, les îles Caroline, les Maldives, le nord-ouest de l'Australie et l'Indonésie [1]. Cette espèce vit dans les eaux tropicales marines et saumâtres jusqu'à une profondeur de 85 mètres et apprécie de se reposer dans les lagunes d'eau claire sur le sable et les cailloux, à proximité de récifs coralliens.

Elle est reconnaissable par sa forme ovale, sa queue courte et blanche et le dessin de son dos. Elle a une nageoire pectorale épaisse, à peu près de forme ovale, un peu plus longue que large. Le museau est large avec une extrémité pointue. Il peut y avoir jusqu'à 4 papilles sur le plancher buccal. Les dents sont disposées en quinconce, au nombre de 40 à 50 sur la mâchoire supérieure et 38 à 50 sur la mâchoire inférieure. La queue en forme de fouet est relativement courte, à peine plus longue que la largeur du corps et dépourvue de plis. Il y a une seule colonne cannelée sur le premier tiers de la queue. La surface dorsale est couverte de denticules, de plus en plus longs vers la ligne médiane et vers la queue jusqu'à la colonne vertébrale. La couleur est gris foncé à noir au-dessus avec de nombreuses petites taches blanches, la couleur sombre est due à une couche de mucus, sans lequel elle apparait orange-gris. Le dessous est blanc avec des petites taches en marge de disque. La queue est blanche passé de la colonne vertébrale. Cette espèce atteint un largeur de 1,4 mètre.

Elle se nourrit de petits poissons osseux benthiques tels que les gobies, les blennies, les girelles et les Pomacentridae ainsi que des invertébrés tels que les siponcles, de crabes et de poulpes. Il est capable de localiser des proies enterrées en utilisant ses ampoules de Lorenzini, qui ont une sensibilité de 4 nV/cm et ont une portée efficace de 25 cm.

Comme les autres raies, la mangrove whipray est ovovivipare, avec lesembryons nourris les derniers jours par un "lait utérin" produit par la mère.

Elle est rarement capturée par la pêche démersale et la pêche au chalut, et utilisée pour sa viande, sa peau et ses cartilages.


Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :