Himérios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Himérios est un orateur et un sophiste (professeur de rhétorique) du IVe siècle ap. J.-C. (v. 315-386). On trouve aussi la forme latinisée Himérius.

Himérios

Naissance v. 315 ap. J.-C.
Pruse, Bithynie
Décès 386 ap. J.-C.
Athènes
Langue d'écriture grec ancien

Né à Pruse, en Bythinie, fils d'un rhéteur du nom d'Aminias, il consacra toute sa vie à l'enseignement de la rhétorique. Il fit ses études, puis enseigna à Athènes, dont il fut en son temps une des gloires, et ne quitta cette ville que brièvement quand il fut appelé à Constantinople sous le règne de l'empereur Julien, qui avait été son élève. Il mourut d'une crise d'épilepsie[1]. Bien qu'il ait été résolument païen, les auteurs chrétiens du siècle suivant lui ont donné pour élèves les futurs saints Grégoire de Nazianze et Basile de Césarée, mais ce n'est pas absolument assuré.

On possède de lui trente-quatre discours (entiers ou incomplets), soit déclamations d'école, soit discours de circonstance, dans lesquels il manifeste un art très élaboré, proche de la poésie, qui lui valut beaucoup de prestige en son temps.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Eunape, Vie des philosophes et des sophistes, XIII

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Colonna, Himerii Declamationes et orationes cum deperditarum fragmentis, Rome, 1951.
  • Eunape, Vie des philosophes et des sophistes.
  • Souda, s.v. "Himerios".