Hilma af Klint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hilma af Klint

Hilma af Klint (née le 26 octobre 1862 au château de Karlberg à Stockholm, morte en 1944) est une artiste suédoise, anthroposophe et pionnière dans l'art abstrait.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hilma af Klint est née à Stockholm le 26 octobre 1862, dans une famille comptant depuis plusieurs générations des officiers de marine, des ingénieurs marins et des cartographes.

La famille de Hima af Klint passe ses étés dans leur manoir situé à Hammora sur l’île Adelsö dans le lac Mälaren près de Stockholm. Cet univers idyllique, au contact de la nature marquera Hilma, qui s’en inspirera plus tard dans sa création artistique. Plus tard, Hilma ira s’installer d’une manière permanente à Munsö, l’île voisine de Adelsö.

Hilma af Klint hérite de sa famille un intérêt marqué pour les mathématiques et la botanique. Cependant, c’est dans le monde artistique qu’elle trouve sa voie. Très douée, elle prend des cours de peinture, notamment de portraits, à un très jeune âge. À 18 ans, elle entre à l’École technique artistique de Stockholm (Tekniska Skolan, aujourd’hui Konstfack) et poursuit ensuite ses études à l’Académie royale des arts de Suède|Académie des Beaux Arts de Stockholm]] (Konstakademien). Ce choix était très controversé en ce début du XXe siècle, car il n’y avait à l’époque qu’une poignée d’étudiantes femmes inscrites aux hautes études.


Sa peinture « traditionnelle » (portraits, paysages…) lui servira de "gagne-pain" tout au long de sa vie. Mais sa véritable œuvre, à ses propres yeux et celle pour laquelle elle est aujourd’hui reconnue, est cependant d’un tout autre registre.

Pendant ses études, Hilma fait connaissance de Anna Cassel, qui l’introduit dans le groupe « Les Cinq » (de Fem). Ce groupe de femmes s’intéressait aux activités paranormales et organisait régulièrement des séances de spiritisme. Lors d’une de ces séances, Hilma entre en contact avec un esprit qui lui donne une mission très précise : elle a été élue pour peindre des peintures « médiums ». Ces peintures auront pour but de transmettre un message spirituel aux hommes, et feront partie intégrante du Temple. Cette mission sera le travail auquel Hilma af Klint consacrera la majeure partie de sa vie.

En 1906, après quasiment 20 ans de vie d’artiste et à l’âge de 44 ans, Hilma af Klint peint sa première série de peintures abstraites.

Hilma af Klint s’intéresse à l’abstraction et à la symbolique, et s’inspire fortement de la théosophie fondée par Madame Blavatsky et de la philosophie de Christian Rosencreutz. Elle devient anthroposophe et visite chaque année Goetheanum à Dornach en Suisse. En 1909 elle y fait connaissance de Rudolf Steiner, fondateur de la Société Anthroposophique. Il initie Hilma af Klint à ses propres théories d’art, et aura une influence décisive sur sa peinture. On retrouve cette inspiration dans la spiritualité chez d’autres artistes contemporains comme Wassily Kandinsky et Piet Mondrian. Cependant, la transition artistique vers l’art abstrait et la peinture non figurative de Hilma af Klint se fera sans contact avec les mouvements modernistes en cours à cette période sur le continent. Le travail de Hilma af Klint est tout d’abord spirituel, et son œuvre artistique en est la conséquence. Hilma se sent guidée par une force qui lui dicte littéralement sa création. Ses premières œuvres abstraites sont en effet peintes en « peinture automatique », et une majeure partie des peintures vouées au Temple prennent forme dans un état similaire à la transe.

La série de peintures consacrées au Temple compte au total 182 œuvres, regroupées en plusieurs sous-séries. Hilma af Klint les peint entre 1906 et 1915, avec une interruption entre 1908 et 1912.

Après l’accomplissement de cette œuvre, Hilma continue à peindre dans l’abstrait. Elle ne sut cependant jamais quoi faire de l’œuvre dédiée au Temple et garda ses tableaux précieusement enroulés dans son atelier. Hilma af Klint est décédée en 1944, à l'âge de 82 ans, à la suite d'un accident de la route.

Hilma af Klint n’osa jamais montrer sa peinture abstraite à ses contemporains, jugeant que le monde n’était pas encore prêt pour les recevoir. Dans son testament, elle légua toute son œuvre à son neveu, Erik af Klint, en spécifiant que rien ne devait être montré avant 20 ans après sa mort. Il fallut 20 ans de plus avant que la première exposition n'ait lieu. L’œuvre abstraite de Hilma af Klint fut pour la première fois montrée à un grand public lors de l’exposition The Spiritual in Art, Abstract Painting 1890 - 1985 qui se tint à Los Angeles en 1985, et ce fut le début de sa renommée internationale.

L’œuvre complète de Hilma af Klint compte plus de 1000 peintures. Elle est aujourd’hui gérée par la Fondation Hilma af Klint à Stockholm, Suède.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (sv) Hilma af Klint, Raster Förlag, Stockholm. Texte en suédois, environ 100 images. ISBN 9187214083
  • (sv)Vägen till templet, Rosengårdens Förlag. Texte en suédois, 30 esquisses. Description de la période d'apprentissage pour devenir médium. ISBN 91-972883-0-6
  • (sv) Enheten bortom mångfalden, Rosengårdens Förlag. Texte en suédois, 32 image. Œuvre en deux parties : une partie philosophique l'autre artistico-scientifique. ISBN 91-972883-4-9
  • (en)I describe the way and meanwhile I am proceeding along it, Rosengårdens Förlag. Une brève introduction en anglais avec 3 images. ISBN 91-972883-2-2
  • (en) Hilma af Klint, The greatness of things The Douglas Hyde Gallery, Dublin. Texte en anglais, 23 images. ISBN 0-907660-99-1
  • (en) The Spiritual in Art, Abstract Painting 1890-1985, publ. Los Angeles County Museum of Art, 1986
  • (en) Catherine de Zegher and Hendel Teicher (eds.) 3 X Abstraction, Yale University Press and The Drawing Center, NY, 2005
  • Åke Fant: Okkultismus und Abstraktion, die Malerin Hilma af Klint. Albertina, Wien 1992, ISBN 3-900656-17-7.
  • John Hutchinson (Hrsg.): Hilma af Klint, the Greatness of Things. Douglas Hyde Gallery, Dublin 2005, ISBN 0907660991.
  • (en) The Message. Art and Occultism. With an Essay by [André Breton]. Hrsg. v. Claudia Dichter, Hans Günter Golinski, Michael Krajewski, Susanne Zander. Kunstmuseum Bochum. Walther König: Köln 2007, ISBN 978-3-86560-342-5.
  • (en) Anna Maria Svensson, "The Greatness of Things", in Hilma af Klint, Douglas Hyde Gallery, 2005. ISBN 0-907660-99-1.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 3 x Abstraction: New Methods of Drawing, The Drawing Center, New York; Santa Monica Museum of Art; Irish Museum of Modern Art, Dublin, 2005-2006
  • An Atom in the Universe, Camden Arts Centre, 2006
  • The Alpine Cathedral and The City-Crown, Josiah McElheny. Moderna museet, Stockholm, Suède. 1er décembre 2007 – 31 mars 2008 (représentée par 14 tableaux)
  • The Message. The Medium as artist - Das Medium als Künstler Bochum, Allemagne. 16 février – 13 avril 2008 (représentée par 4 tableaux)
  • Traces du Sacré Centre Pompidou, Paris. 7 mai – 11 août 2008. (représentée par 7 tableaux)
  • Hilma af Klint – Une modernité révélée Centre culturel suédois, Paris. 10 avril – août 2008 (représentée par 59 tableaux)
  • Traces du Sacré Haus der Kunst, Munich. 18 septembre 2008 – 11 janvier 2009
  • De geheime schilderijen van Hilma af Klint, Museum voor Moderne Kunst, Arnhem. 7 mars - 30 mai 2010
  • Hilma af Klint - A pioneer of Abstraction, Musée d'Art Moderne de Stockholm (Moderna museet), Stockholm. 16 février - 26 mai 2013 http://www.modernamuseet.se/en/Stockholm/Exhibitions/2013/Hilma-af-Klint/

Liens externes[modifier | modifier le code]