Hierophis gemonensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hierophis gemonensis

Description de cette image, également commentée ci-après

Hierophis gemonensis

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Colubridae
Sous-famille Colubrinae
Genre Hierophis

Nom binominal

Hierophis gemonensis
(Laurenti, 1768)

Synonymes

  • Natrix gemonensis Laurenti, 1768
  • Coluber laurenti Bedriaga, 1882
  • Hierophis laurenti (Bedriaga, 1882)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Hierophis gemonensis est une espèce de serpents de la famille des Colubridae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Elle est présente du niveau de la mer jusqu'à 1 400 m d'altitude.

Description[modifier | modifier le code]

Hierophis gemonensis mesure en général moins de 100 cm mais peut atteindre exceptionnellement 130 cm. Son dos varie entre le brun, le brun-roux, le jaune et le gris et présente de nombreuses taches sombres essentiellement sur le tiers antérieur du corps. Les juvéniles ressemblent aux adultes mais leur coloration est plus contrastée.

Cette espèce se nourrit surtout de gros insectes et de lézards mais s'attaque également à de petits mammifères ou à des poussins.

La femelle pond de quatre à dix qui éclosent au bout de 60 à 70 jours. Les juvéniles mesurent environ 15 cm à leur naissance.

Ce serpent se rencontre dans les terrain rocailleux et sec à la végétation basse. Il est également présent dans les vignobles, les oliveraies, les jardins à la campagne, les ruines...

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce, composé de gemon[a] et du suffixe latin -ensis, « qui vit dans, qui habite », lui a été donné en référence au lieu de sa découverte, Gemona del Friuli, région où cette espèce est désormais absente[1].

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Il existe de nombreux synonymes pour cette couleuvre[2] :

  • Natrix gemonensis Laurenti 1768: 76
  • Coluber laurenti Bedriaga 1882
  • Zamenis gemonensis — Boulenger 1893: 395
  • Zamenis gemonensis — Wall 1908: 800
  • Zamenis gemonensis — Boulenger 1913
  • Coluber gemonensis — Kahl et al. 1980: 233
  • Coluber gemonensis —Boulenger & Wilson 1986
  • Hierophis gemonensis — Schätti 1988
  • Coluber gemonensis — Henle 1993
  • Hierophis laurenti — Engelmann et al. 1993
  • Coluber gemonensis — Sehnal & Schuster 1999
  • Haemorrhois gemonensis - Welch
  • Hierophis gemonensis — Nagy et al. 2004
  • Hierophis gemonensis — Nagy 2010 (pers. comm.)

Autrefois incluse dans le genre Coluber, cette espèce est passée dans le genre Hierophis après les travaux de Schätti & Utiger en 2001, et Nagy et al. en 2004[3].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Laurenti, 1768 : Specimen medicum, exhibens synopsin reptilium emendatam cum experimentis circa venena et antidota reptilium austriacorum Vienna Joan Thomae p. 1-217 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Référence Reptarium Reptile Database : Hierophis gemonensis  (en)
  2. Hierophis gemonensis (Laurenti, 1768) dans The Reptile Database.
  3. Hierophis gemonensis sur le site de l'IUCN