Hideo Azuma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hideo Azuma
吾妻 ひでお
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Date 6 février 1950
Mangaka

Hideo Azuma (吾妻 ひでお, Azuma Hideo?) est un mangaka japonais, peu connu sur la scène internationale mais très réputé dans son pays. Il a notamment créé les dessins animés : Supernana (1983-1984, 39 épisodes de 22 minutes diffusé sur La cinq) et La Petite Olympe et les Dieux (1982-1983, 46 épisodes de 22 minutes diffusés également sur La cinq).

Biographie[modifier | modifier le code]

Hideo Azuma, né en 1950 à Hokkaido, au Japon, fait partie de la lignée des auteurs à style « gros nez » (équivalant à l'école de Marcinelle pour la bande-dessinée franco-belge).

Il débute sa carrière auprès du maître Rentarō Itai, en tant qu'assistant, après avoir quitté brutalement son ancien travail d'entreprise. Il commence véritablement sa carrière de mangaka en solo en 1969, et publie alors des manga de SF absurdes tels que Parareru kyōshitsu, Mechiru metafijīku ou encore Fujōri nikki (ce dernier obtiendra le prix principal du concours Seiun de SF au Japon). Azuma travaille dur, jour et nuit, avec sa femme et ses assistants. Il produit aussi pour financer ses autres séries des manga érotiques, comme Hizashi ou Umikara kita kikai, toujours aux tendances kawais et américaines.

Au fil des années, ses séries « tout public » remportent de nombreux prix, mais aussi l'enthousiasme de la critique et du lectorat. Certaines, dont Nanako S.O.S. (Supernana) et Orinpusu no poron (La petite Olympe et les dieux) ont fait l'objet d'adaptations télévisuelles.

Hideo Azuma disparaît brutalement de la circulation en 1989. Après une tentative de suicide ratée, il a entamé une vie de SDF. Durant cette période il deviendra technicien du gaz, et finira par être interné pour alcoolisme grave, mais continuera à produire, tant bien que mal, des mangas en masse et très variés. En 2005 et 2006, il témoigne sur cette partie de sa vie dans les récits autobiographiques Journal d'une disparition, puis Journal d'une dépression (paru en France chez Kana en 2007 puis 2009).

Commentaires[modifier | modifier le code]

Bien qu'Azuma ait un trait que l'on qualifierait d'enfantin, il arrive à transmettre au lecteur des sensations fortes et instinctives. Toujours dans l'auto-dérision totale, il est passif et décrit d'un avis extérieur les actions qu'il a vécues sans jamais perdre un point de vue subjectif.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

Animations[modifier | modifier le code]

  • La Petite Olympe et les Dieux (1982-1983), Kokusai Eigasha, 46 x 22 minutes diffusé en France en 1989 sur La Cinq (Youpi ! L'école est finie)
  • Supernana (1983 et 1984), Kokusai Eigasha, 39 x 22 minutes diffusé en France en 1989 sur La cinq (Youpi ! L'école est finie)

Liens externes[modifier | modifier le code]