Hibou moyen-duc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hibou moyen-duc

Description de cette image, également commentée ci-après

Asio otus

Classification (COI)
Règne Animalia
Classe Aves
Ordre Strigiformes
Famille Strigidae
Genre Asio

Nom binominal

Asio otus
(Linnaeus, 1758)

Répartition géographique

Description de l'image  Asio otus dis.png.

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 28/06/79

Le Hibou moyen-duc (Asio otus) est une espèce de rapaces nocturnes de la famille des strigidés, et peuplant l'Europe, l'Asie et l'Amérique du Nord.

Description[modifier | modifier le code]

Avec ses 35 cm de long (env.), le moyen-duc est légèrement plus petit et plus menu que la Chouette hulotte. Sa tête est surmontée de deux grandes aigrettes souvent dressées : on dit qu'il 'fronce les sourcils'. Et d'ailleurs, elles sont couchées quand le hibou est serein. Ses yeux jaune-orangé sont au centre d'un disque facial arrondi beige/roux. Il a une longueur de 31-37 cm, un poids de 250 g pour les mâles ou de 300 g les femelles. Son envergure est de 86 à 98 cm

Cri[modifier | modifier le code]

À la saison des amours, un « hou hou hou hou » audible au loin, et aussi des bruits presque sifflants. Il met en garde par un « wupp wupp »

Plumage[modifier | modifier le code]

Le hibou moyen-duc a généralement un plumage tacheté.

trois plumes de Hibou moyen-duc

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation et chasse[modifier | modifier le code]

pelotes de réjection de hibou moyen-duc. Une d'entre-elle a été disséquée : d'un côté les poils, de l'autre une partie des os (rongeurs)

Affectionnant principalement les petits mammifères (surtout des campagnols 78 % et mulots 15 %), mais aussi les passereaux (moineaux, pinsons), et parfois des coléoptères, il chasse dès la tombée de la nuit. De jour, il se cache dans les branchages épais où il se tient immobile et ainsi se fond dans le décor grâce à son plumage à l'aspect d'écorce au-dessus brun/roux marbré de brun foncé, et le dessous est plus clair, parfaite tenue de camouflage...

Reproduction[modifier | modifier le code]

Jouant les squatters, vers la fin mars-avril, il recherche un nid abandonné pour s'y installer après l'avoir remis légèrement en état. La femelle y dépose 4 à 6 œufs d'un blanc parfait qu'elle couve seule pendant 28 jours. Elle commence à couver dès le premier œuf pondu, de sorte que les petits éclosent progressivement. Le mâle pendant ce temps la nourrit puis après l'éclosion, nourrit toute la famille en remettant ses proies à la femelle qui se charge de la distribution. Les jeunes hiboux quittent le nid au bout de 21 à 26 jours.

Jeune hibou moyen-duc au nid

Œuf : 35,0 à 44,7 × 28,0 à 34,5 mm

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Répartition[modifier | modifier le code]

C'est un oiseau très répandu ; il habite toute l'Europe à l'exception du grand nord. En France, il est commun mais il est absent en Corse, dans le sud-ouest et certains cantons de l'ouest.

Habitat[modifier | modifier le code]

Il fréquente surtout les endroits semi-boisés de conifères, les bosquets dispersés dans les campagnes, mais aussi les parcs. Il choisit un ancien nid soit de rapace, soit d'écureuil, soit de pie ou de corneille. Il boude les nichoirs.

Statut de conservation[modifier | modifier le code]

Les populations sont fluctuantes, pour la plupart, présentes toute l'année mais de petites troupes vagabondes venues du Nord rejoignent les sédentaires en hiver.

Protection[modifier | modifier le code]

Le hibou moyen-duc bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire[1]. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

Philatélie[modifier | modifier le code]

Des Hiboux moyens-ducs sont représentés sur les émissions des pays suivants : Belgique (1999 et 2007), Bulgarie (1992), République populaire de Chine (1995), Pologne (1990), Tchécoslovaquie (1986).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

  1. Le statut juridique des oiseaux sauvages en France, Ligue pour la protection des oiseaux

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :