Hibiscus tiliaceus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hibiscus tiliaceus est un arbre de la famille des malvacées, très commun sur les côtes des îles d'Océanie et d'Asie du Sud-Est. Son écorce interne, appelée more en Polynésie française, est un textile de base dans la confection des costumes polynésiens.

Nom usuel[modifier | modifier le code]

Hibiscus tiliaceus est connu sous les noms suivants :

En Polynésie française, les locuteurs francophones utilisent couramment le nom tahitien pūrau.

En Nouvelle-Calédonie, on l'appelle Bourao.

Fleurs[modifier | modifier le code]

Ses fleurs naissent blanches le matin, mais leur couleur varie au cours de la journée jusqu'à leur chute de l'arbre le soir. Elles passent du blanc au jaune pâle, puis rose, fuchsia, pourpre et enfin violine.

Écorce[modifier | modifier le code]

Te burao, Paul Gauguin, 1892

Le more (mot tahitien) est l'écorce interne de cet hibiscus avec laquelle on fabrique des cordes, des nattes, des costumes de danse tahitienne (tamure, otea, aparima) et des sandales.

Variétés principales[modifier | modifier le code]

Hibiscus tiliaceus Blanco clean.jpg
Pūrau ahue
Variété qui pousse bien droit. Bois de charpente.
Pūrau hiva
Espèce la plus commune
Pūrau 'opi'opi
Variété qui a des feuilles et des fleurs cannelées.
Pūrau mā'ohi
Ses feuilles servent à préparer la nourriture.
Pūrau papa
Cette variété pousse sur les rochers et n'a pas de graines.
Pūrau tōroire
Variété à petites feuilles.
Pūrau papa'ā
Autre nom de l'ambrette, fauti'a (ty) ou fautū (ty).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :