Hiéronyme de Syracuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hiéronyme et Jérôme.

Hiéronyme de Syracuse (en italien, Geronimo di Siracusa), né v. 230 av. J.-C., est le dernier tyran de Syracuse, de 215 à 214 av. J.-C. (ou 216 à 215 selon d'autres chronologies).

Biographie[modifier | modifier le code]

Hiéronyme est le fils de Gélon (II) fils et héritier, prédécédé de Hiéron II, et il succède à son grand-père à l'âge de 15 ans. Quoique Hiéron II ait préparé cette succession par l'accompagnement d'un conseil de tutelle, un des membres de ce conseil Andranodore, oncle du jeune prince, le pousse à la débauche pour exercer le pouvoir à sa place.

Cette succession se déroule à un moment crucial de la deuxième guerre punique, lorsque la série de victoires d'Hannibal ébranle la domination romaine. Influencé par le parti anti-romain et par les ambassadeurs carthaginois Hippocratès et Epicydès, Hiéronyme abandonne l'alliance romaine au profit de Carthage. Des troubles confus enflamment Syracuse, et Hiéronyme est massacré avec la famille royale après 15 mois de règne[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Polybe, Histoire, VII, 2 et suiv.
  2. Claude Nicolet, Rome et la conquête du monde méditerranéen 264–27 av. J.-C. (2 vol.), Presses universitaires de France, coll. « Nouvelle Clio, l'Histoire et ses problèmes », Paris, 1978, (ISBN 2-13-035850-0), p. 619

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]