Heterocongrinae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La sous-famille des Heterocongrinae (ou Heterocongridae) possède deux genres comprenant plusieurs espèces de poissons appelés hétérocongres, anguilles jardinières, anguilles de jardin ou anguilles tubicoles.

Description[modifier | modifier le code]

Ces poissons longs et minces (Une quarantaine de centimètres maximum et une quinzaine de millimètres de diamètre environ) ont la particularité de vivre à demis enfouis dans un tunnel vertical, creusé dans une pente sableuse, enduis de mucus sécrété par l'épiderme de l'animal. La pointe de leur queue est modifiée de sorte qu'ils sont solidement ancrés au substrat, et ne sortent jamais complètement de leur trou, même pour se reproduire. Leurs yeux possèdent une vision binoculaire, Leurs ligne latérale est modifiée, et ils possèdent des organes sécréteurs de mucus sur leur épiderme. Au moindre mouvement, ils se cachent dans leur terrier. La tête en avant, ils capturent le zooplancton apporté par le courant grâce à leur bouche retroussée. Ils vivent dans des colonies (appelés jardins) atteignant souvent des centaines d'individus, généralement disposés à égale distance les uns des autres. Il arrive que des "jardins" d'hétérocongres comprennent plusieurs espèces d'hétérocongres différents.

Distribution[modifier | modifier le code]

Ce sont des poissons habitant dans les eaux chaudes de l'océan Indien, l'océan Pacifique, de l'océan Atlantique et de la mer Rouge. On a trouvé des colonies de ces poissons de 1 mètre jusqu'à plus de 300 mètres de profondeur. Bien que plus l'on descend, plus les colonies sont grandes, les colonies au-delà de 200 mètres de profondeur sont rares, la lumière étant trop faible pour permettre aux hétérocongres de voir leurs proies.

Les colonies d'hétérocongres sont toujours plantés sur des pentes sablonneuses exposées au courant, de sorte qu'ils peuvent constamment capturer leurs proies, mais toujours à l'abri des vagues.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Les hétérocongres possèdent un mode de reproduction sexué. Ils ne quittent jamais leur terrier, même lors de la reproduction. Lorsqu'ils fraient, les mâles et les femelles les plus proches entrelacent leurs corps, puis libèrent du sperme et des ovules dans l'eau. Les œufs, une fois fécondés, deviennent des larves leptocéphales, qui, dès qu'elles sont juvéniles, rejoignent la colonie et créent leur terrier à la périphérie de sorte que le jardin s'agrandit sans cesse.

En plongée[modifier | modifier le code]

Il est difficile pour un plongeur de photographier des hétérocongres : en effet ces derniers détectent les vibrations causées par les bulles d'air lâchées par les plongeurs et s'empressent aussitôt de rentrer dans leur terrier.

Liste des genres et espèces[modifier | modifier le code]

Cette sous-famille comprend deux genres (35 espèces) :

Genre Gorgasia Meek et Hildebrand, 1923

Genre Heteroconger Bleeker, 1868

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]