Herzogin Cecilie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Herzogin Cecilie
Image illustrative de l'article Herzogin Cecilie

Équipage 31 officiers et marins
Gréement quatre-mâts barque
Débuts 22 avril 1902
Longueur hors-tout 116 m
Longueur de coque 104 m
Maître-bau 14,10 m
Tirant d'eau 7,40 m
Voilure 4 400 m2 (34 voiles)
Déplacement 6 500 tonnes
Capacité 50 cadets
Vitesse 18 nœuds (maxi)
Chantier Rickmers AG Bremerhaven Empire allemand Empire allemand
Armateur Gustaf Erikson
Port d’attache Mariehamn (Åland)Drapeau de la Finlande Finlande

Le Herzogin Cecilie est un célèbre quatre-mâts barque construit en 1902 sur le chantier naval Rickmers AG[1] à Bremerhaven pour l'armement Norddeutscher Lloyd[2] de Brême. Il a été conçu pour servir en même temps de navire-école pour l'apprentissage de la voile des cadets de la marine marchande de l'Empire allemand et de cargo à grain.
Son nom est celui de la princesse héritière Cécilie de Mecklembourg-Schwerin épouse de Guillaume de Prusse.

Après un échouage en juin 1936, il est démantelé par les vagues. Son épave est toujours visible à marée basse (position de la bouée de plongée50° 12′ 52.21″ N 3° 46′ 49″ O / 50.2145028, -3.78028 ()50° 12′ 52.21″ N 3° 46′ 49″ O / 50.2145028, -3.78028 ()) dans la baie de Salcombe, à l'est de Plymouth dans le comté de Devon au Royaume-Uni.
Une cabine et la figure de proue sont visibles au Musée maritime d'Aland[3].

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Coque : acier.
  • Mât : 4 mâts en acier.
  • Nombre de pont : 2 (acier sur bois).
  • Figure de proue : Duchesse Cécilie.
  • Cargaison : 4 300 tonnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous pavillon de l'Empire allemand (1902-1918)[modifier | modifier le code]

Duchesse Cécilie de Mecklembourg-Schwerin

Le Herzogin Cecilie est lancé du chantier naval de Geestemünde le 22 avril 1902 en présence de la Duchesse Cécilie, du Grand-duc Friedrich Franz IV von Mecklenburg-Schwerin, de son oncle Johann Albretch de Mecklembourg et du directeur-général de la NordDeutscher Lloyd le Dr Heinrich Wiegand. Conformément à la tradition de la NDL, la coque et les superstructures sont peintes en blanc, et en rouge sous la ligne de flottaison.
Son voyage inaugural débute le 25 juin 1902. Il part pour Astoria en Orégon en passant par le Cap Horn. Dans cette région le navire rencontre des problèmes de mâture et rejoint Montevideo en Uruguay le 22 août pour y faire les réparations nécessaires. Il repart dès le 9 octobre et arrive à Astoria le 13 décembre 1902 en 66 jours.

Comme beaucoup de grands voiliers de cette époque, comme ceux de la Flying P-Liner, le Herzogin Cecilie effectuera de grandes traversées transatlantiques pour transporter le salpêtre du Chili et le blé d'Australie vers l'Europe.

Sous pavillon du Chili (1918-1921)[modifier | modifier le code]

Juste après le début de la première guerre mondiale, le Herzogin Cecilie arrive à Herradura, au nord de la baie de Valparaíso au Chili. Après le déchargement de sa cargaison de charbon le 25 juillet 1914, il est confisqué comme prise de guerre par la marine de guerre chilienne.
En novembre 1918 il est remorqué à Coquimbo pour faire partie de la marine marchande chilienne.

En octobre 1920, il part de Antofagasta pour livrer une cargaison de 3 900 tonnes de nitrate. Il arrive, au bout de 83 jours au port de Falmouth le 23 décembre. Puis il se rend à Ostende le 26 décembre pour une livraison de marchandise à Brême.

Le 26 juin 1921 le Herzogin Cecilie est remis au gouvernement français au titre des dédommagements de guerre par l'Allemagne.

Sous pavillon de la Finlande(1921-1936)[modifier | modifier le code]

Le 21 novembre 1921, il est vendu à l'armateur finnois Gustaf Erikson[4]. Le Herzogin Cecilie est enregistré au port de Mariehamn sur les îles Aland à l'entrée du golfe de Botnie, en mer Baltique. Son commandement est donné à l'ancien capitaine du fameux quatre-mâts barque Lawhill. Ce navire devient le plus rapide de sa flotte. Il atteindra le record de 20,75 nœuds en 1931.

Il est désormais destiné au transport du grain d'Australie vers l'Europe. Il fera 11 fois le voyage et remportera 4 fois la « régate du blé »[5] :

  • 1927 :Port Lincoln - Queenstown (Irlande) en 98 jours avec 4295 tonnes de blé.
  • 1928 : Port-Lincoln - Falmouth (Cornouailles) en 96 jours.
  • 1931 : Wallaroo (Australie-meridionale) - Falmouth en 93 jours. C'est sur ce voyage que sera enregistrée une pointe de 20,75 nœuds pour une journée à 19,75 nœuds de moyenne.
  • 1936 : Wallaroo - Falmouth en 86 jours.
Le Herzogin Cecilie échoué sur les côtes du Devon.

Le 23 avril 1936, le Herzogin Cecilie entre en collision avec le chalutier allemand Rastede. Il s'arrête à Falmouth puis reprend la mer. Le 25 avril 1936, il s'échoue à cause du brouillard, dans la baie de Salcombe, proche du port de Plymouth, dans le comté de Devon. Une partie de la cargaison est évacuée et il est remorqué vers la plage plutôt que vers un port le 19 juin 1936.
La quille est cassé le 17 juillet 1936 et le navire est progressivement démantelé par les vagues.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]