Hervé Maurey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hervé Maurey
Hervé Maurey en mai 2013.
Hervé Maurey en mai 2013.
Fonctions
Sénateur de l'Eure
En fonction depuis le 1er octobre 2008
Maire de Bernay
En fonction depuis le 1er janvier 2003
Prédécesseur Joël Bourdin
Conseiller général du Canton de Bernay-Ouest
28 mars 200413 décembre 2009
Prédécesseur Joël Bourdin
Successeur Jean-Hugues Bonamy
Biographie
Date de naissance 7 mai 1961 (53 ans)
Parti politique UDI
Parti : NC
Diplômé de Université Paris II Panthéon-Assas
IEP Paris
Profession Chef d'entreprise

Hervé Maurey, né le 7 mai 1961, est un homme politique français, sénateur, président de la commission du développement durable, des infrastructures, de l'équipement et de l'aménagement du territoire[1] et maire de Bernay (Eure).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le petit-fils de Max Maurey, auteur dramatique et directeur de théâtres, et le fils de Marcel Maurey, directeur du théâtre des Variétés.

Hervé Maurey est titulaire d’une maîtrise en Droit Public, Paris II - Assas (1983) et diplômé de l’Institut d'études politiques de Paris (1985).

Il a été assistant parlementaire avant de créer en 1990 la société M et M Conseil, société de conseil en communication institutionnelle puis M et M Partner, et Altédia Santé. Il a dirigé ces sociétés jusqu’en 2003.

Hervé Maurey a été conseiller municipal de Bonneville-Aptot (1983-1989) puis adjoint au maire de Bernay (2001-2003) avant d’être élu maire de Bernay en 2003, et conseiller général du canton de Bernay-Ouest (2004 - 2009). Hervé Maurey a été réélu en mars 2008 maire de Bernay et élu président de la communauté de communes de Bernay et ses environs (CCBE) puis sénateur de l’Eure en septembre. En 2009, à l'issue de l'annulation des élections municipales il est réélu maire et président de la communauté de communes. En mars 2014, Hervé Maurey est réélu maire de Bernay au premier tour avec près de 60 % des voix et président de la communauté de communes. En septembre 2014, il est largement réélu sénateur de l'Eure, le score qu'il réalise permettant à Nicole Duranton, numéro 2 de la liste qi'il conduit, de siéger au Sénat.

Hervé Maurey a été conseiller auprès du ministre de la Défense, Hervé Morin (2007-2008).

Il est chevalier de la Légion d'honneur et chevalier du Mérite agricole.

Élu sénateur en septembre 2008, il travaille particulièrement sur l'aménagement numérique des territoires. Chargé d’une mission temporaire auprès de la secrétaire d’État chargée de la prospective et du développement de l’économie numérique et du ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire, il remet à François Fillon son rapport intitulé "Réussir le déploiement du Très Haut Débit: une nécessité pour la France" le 26 octobre 2010[2].

La commission de l'économie, du développement durable et de l'aménagement du territoire du Sénat lui confie la rédaction d'un rapport pour dresser un état des lieux de l'aménagement numérique des territoires en juillet 2011. Adopté à l'unanimité ce rapport intitulé "Aménagement numérique des Territoires: passer des paroles aux actes" débouche sur une proposition de loi adoptée par le Sénat le 14 février 2012[3].

En mai 2012, la commission du développement durable, des infrastructures, de l'équipement et de l'aménagement du territoire du Sénat a créé en son sein un groupe de travail sur la présence médicale sur l'ensemble du territoire dont Hervé Maurey est nommé Rapporteur. Les objectifs de ce groupe de travail sont d'examiner l'étendue du problème de désertification médicale, d'évaluer l'efficacité des dispositifs existants visant à y remédier, et de faire émerger de nouvelles solutions qui pourraient lui être apportées. Le 5 février 2013, Hervé Maurey a présenté son rapport adopté à l'unanimité par la commission de l'aménagement du territoire du Sénat. Le sénateur a présenté à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la santé son rapport intitulé « Déserts médicaux : agir vraiment »[4].

Membre du Nouveau Centre, Hervé Maurey est élu sénateur de l'Eure le 21 septembre 2008[5].

Il siège au groupe UDI-UC dont il est vice-président de 2011 à 2014 :

Commission :

  • membre de la commission des affaires économiques (2008-2012),
  • vice-président de la Commission du développement durable, des infrastructures, de l'équipement et de l'aménagement du territoire (2012-2014),
  • président de la commission du développement durable, des infrastructures, de l'équipement et de l'aménagement du territoire depuis octobre 2014.

Délégation :

  • il a été vice-président de 2009 à 2014 de la Délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation
  • il a été membre de la Mission temporaire sur l’organisation et l’évolution des collectivités territoriales (octobre 2008 – juin 2009).

Groupe d’études :

  • membre du groupe d’études communications électroniques et Poste,
  • membre du groupe d’études de l'élevage (Cheval),

Autres fonctions :

  • membre du Groupe Français de l’Union Interparlementaire (UIP),
  • président du groupe d'amitié France - Ukraine,
  • président délégué du groupe France - Madagascar et Pays de l'océan indien pour le Kenya.

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]