Hervé Klopfenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hervé Klopfenstein est un chef d'orchestre suisse né en 1957.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hervé Klopfenstein mena ses études musicales à Nice, Lyon et Lausanne ; il les termina par l'obtention du premier prix de virtuosité de flûte. Il obtint également les prix de contrepoint-fugue et harmonie au conservatoire de Lyon[1].

Tout en exerçant professionnellement la flûte, que ce soit en récital, en soliste ou en tant que musicien d’orchestre (orchestre de la Suisse italienne, orchestre mondial des jeunesses musicales), il enseigne la théorie musicale jusqu’en 1987 dans les classes professionnelles du Conservatoire de Lausanne. Parallèlement il suit des cours de direction d’orchestre (Helmut Rilling à la Bachakademie de Stuttgart, René Klopfenstein, Pierre Dervaux à Paris) et de musicologie (Jacques Chailley et Pierrette Mari à la Sorbonne).

En 1982, il prend la direction de l'Orchestre symphonique lausannois qu'il développa et restructura pour l'amener au succès qu'on lui connaît aujourd'hui en tant qu'Orchestre symphonique et universitaire de Lausanne (OSUL)[2].

De 1984 à 2002, il dirige la Landwehr de Fribourg avec laquelle il fit de nombreuses tournées en Suisse et à l’étranger — Carnegie Hall, Opéra de Sydney, Teatro Colón de Buenos Aires, Opéra de Monte-Carlo, Tonhalle de Zurich.

De 1989 à novembre 2013[3], Hervé Klopfenstein prend la direction de l’Orchestre symphonique genevois (OSG). L'enregistrement d'un CD avec l'OSG (Schumann : Concerto pour piano, soliste : Christian Favre et Brahms : Double concerto pour violon et violoncelle, solistes : Gyula Stuller, violon et François Guye, violoncelle) lui permit d'être invité sur les ondes de France Musique pour y parler de son engagement artistique et pédagogique en Suisse romande. Ses facultés et sa passion pour la pédagogie l'ont amené à enseigner la direction d’orchestre au Conservatoire de Lausanne (maintenant Haute École de musique), où il dirige les formations orchestrales en tant que chef titulaire.

La formation de jeunes interprètes et le développement de d'ensembles amateurs au sein de sa région sont ses véritables passions auxquelles il se consacre en premier lieu. « Les chefs-d'œuvre ne sont pas réservés exclusivement aux professionnels. Ils appartiennent à tout le monde. Mon rôle est d'en garantir l'accès à des musiciens amateurs et de participer ainsi à la qualité de vie associative que nous connaissons ici ». Il a également régulièrement dirigé de prestigieux ensembles (Orchestre symphonique de Berlin, Orchestre symphonique de Prague, Orchestre symphonique des Abruzzes, de la Bohême du Nord, Orchestre de chambre de Lausanne, Orchestre international des jeunesses musicales, Orchestre symphonique de Bienne, Musikkollegium Winterthur, etc.)

Depuis février 2010, Hervé Klopfenstein est directeur général du Conservatoire de Lausanne, regroupant les Hautes Écoles de Musique de Sion, Fribourg et Lausanne (classique et Jazz).

Hervé Klopfenstein est lauréat du Prix culturel Leenaards 2003[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie », sur Orchestre symphonique genevois
  2. « Biographie », sur Bibliothèque cantonale et Universitaire BCU Lausanne
  3. « Gleb Skvortsov dirigera l’OSG », sur Revue musicale suisse (consulté le 30 juin 2013)
  4. « Bourses culturelles Leenards, Liste des bénéficiaires de 1997 à 2012 », sur Fondation Leenaards (consulté le 28 août 2013)