Hervé Doyen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hervé Doyen
Hervé Doyen en 2014
Hervé Doyen en 2014
Fonctions
Député du Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale
En fonction depuis le 2004
Élection 2004
Réélection 2009, 2014
Bourgmestre de Jette
En fonction depuis le 2000
Élection 2000
Prédécesseur Jean-Louis Thys
Biographie
Nom de naissance Hervé Doyen
Date de naissance 20 novembre 1956
Lieu de naissance Watermael-Boitsfort
Nationalité Belgique
Parti politique CDH
Profession Professeur de français et d'histoire
Site web http://hervédoyen.be/
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doyen.

Hervé Doyen, né le 20 novembre 1956 à Watermael-Boitsfort, est un homme politique bruxellois, membre du Centre démocrate humaniste. Bourgmestre de Jette depuis 2000, il se porte candidat aux élections du 25 mai 2014 et remporte un 3e mandat de député au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hervé Doyen est né à Watermael-Boitsfort le 20 novembre 1956. Il étudie en régendat, et donne cours de français et d'histoire dans l'enseignement secondaire jusqu'en 2000 à Laeken[1].

Après un mandat de vice-président du CPAS de Jette entre 1988 et 1994, il se présente aux élections communales de 1994 et devient échevin du logement de la commune de Jette[1].

En novembre 1999, le bourgmestre de Jette Jean-Louis Thys décède et Hervé Doyen lui succède [2]. Aux élections suivantes, il est confirmé dans cette fonction[1], en tant que l'un des deux bourgmestres CDH sur les 19 élus en 2000 dans la Région de Bruxelles-Capitale[3]. Il est réélu en 2006 et 2012, la première fois avec une avance confortable[4], la seconde fois avec une liste en net recul[5].

En 2004, il rejoint le Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale. En 2014, il y préside la commission Environnement et fait partie de la commission Infrastructure[1].

Lors des élections législatives fédérales belges de 2007, il est candidat dans la circonscription de Bruxelles-Hal-Vilvorde comme suppléant sur la liste CDH[6].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Au sein du parlement de la Région de Bruxelles-Capitale, Hervé Doyen se montre favorable à la mise en commun des moyens communaux pour le financement des cultes, au vu des inégalités disparates, prenant pour exemple que dans sa commune de Jette, certaines fabriques d'Église sont bénéficiaires et d'autres déficitaires[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Hervé Doyen », sur Parlement bruxellois (consulté le 16 octobre 2014)
  2. Étienne Arcq, « La préparation des élections communales et provinciales du 8 octobre 2000 », Courrier hebdomadaire du CRISP, CRISP, vol. 1685-1686, no 20,‎ 15 juillet 2000, p. 1-61 (ISSN 0008-9664, DOI 10.3917/cris.1685.0001, résumé, lire en ligne)
  3. Pierre Blaise, « La préparation des élections communales et provinciales du 8 octobre 2006 », Courrier hebdomadaire du CRISP, CRISP, vol. 1922-1923, no 17,‎ 10 octobre 2006, p. 5-80 (ISSN 0008-9664, DOI 10.3917/cris.1922.0005, résumé, lire en ligne)
  4. Pascal Delwit, Régis Dandoy et Nicolas De Decker, « Les élections communales du 8 octobre 2006 en Belgique », Année sociale - Institut de sociologie,‎ 2007 (ISSN 0066-2380, résumé, lire en ligne)
  5. Vincent de Coorebyter, « Les résultats des élections communales du 14 octobre 2012 à Bruxelles », Courrier hebdomadaire du CRISP, CRISP, vol. 2193, no 28,‎ 12 décembre 2013, p. 5-5 (ISSN 0008-9664, résumé, lire en ligne)
  6. Pierre Blaise, « La préparation des élections fédérales du 10 juin 2007 », Courrier hebdomadaire du CRISP, CRISP, vol. 1952-1953, no 7,‎ 12 juin 2007, p. 7-77 (ISSN 0008-9664, DOI 10.3917/cris.1952.0007, résumé, lire en ligne)
  7. Caroline Sägesser, « Le temporel des cultes depuis sa régionalisation », Courrier hebdomadaire du CRISP, CRISP, vol. 1968, no 23,‎ 19 novembre 2007, p. 5-50 (ISSN 0008-9664, DOI 10.3917/cris.1968.0005, résumé, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]