Hertha Feist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Feist.
Danseuses et danseurs de l'Institut Chorégraphique de Laban à Berlin en exercice

Hertha Feist (née le 18 juin 1896 à Berlin; morte le 9 juillet 1990 (à 94 ans) à Hanovre) était une chorégraphe et danseuse expressionniste allemande. Elle fonda une école de danse à Berlin qui combinait gymnastique, nudité et danse. Dans les années 1930, l'arrivée des Nazis au pouvoir mit un frein à ses ambitions[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Berlin, Hertha Feist suivit l'enseignement d'Émile Jaques-Dalcroze au Festspielhaus Hellerau de Dresde avant d'étudier avec Olga Desmond en 1917. Elle rejoignit ensuite la compagnie de danse de Rudolf Laban[2]. C'est en 1923 qu'elle créa son école de danse à Berlin-Halensee tout en enseignant dans celle de Carl Diem, dédiée au sport. Elle continua à figurer dans les spectacles de Rudolf Laban (elle fut par exemple Donna Elvira dans son Don Juan de 1926) et participa en 1927 à l'unique film de Stella Simon (scénariste et productrice dans un film réalisé par Miklos Bandy avec une musique de Marc Blitzstein), Hände[3] : dans ce film, l'histoire est racontée uniquement par les mains et avant-bras d'Hertha Feist, Berth Cis et Pakka Pakka[4]. En 1928, Hertha Feist présenta avec le Novembergruppe un spectacle intitulé Der Berufung en Allemagne, Suisse, Pologne et Angleterre. Son dernier spectacle important fut Iphigénie en Aulide de Christoph Willibald Gluck en 1933, spectacle qui eut lieu sur les marches du musée de Pergame. Les Nazis la contraignirent ensuite à fermer son école et aller dans de plus petits lieux. Après la guerre, elle enseigna de 1952 à 1965 à la Volkshochschule Hannover (de).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Karl Toepfer, Empire of Ecstasy Nudity and Movement in German Body Culture, 1910–1935, University of California Press : http://publishing.cdlib.org/ucpressebooks/view?docId=ft167nb0sp&chunk.id=d0e6065&toc.depth=100&toc.id=d0e5716&brand=ucpress
  2. Laure Guilbert, Danser avec le IIIe Reich: les danseurs modernes sous le nazisme, Éditions Complexe, 2000, page 43 : http://books.google.fr/books?id=6pGrae9RqIAC&pg=PA339&lpg=PA339&dq=%22hertha+feist%22&source=bl&ots=XHSctkP68D&sig=OHoP3wNkbMbQ4wNHEpSAzfYx434&hl=fr&sa=X&ei=LtsTU8bHG-m9ygPZpYCoBA&redir_esc=y#v=onepage&q=%22hertha%20feist%22&f=false
  3. IMDB : http://www.imdb.com/title/tt0174762/?ref_=nm_flmg_wr_1
  4. Howard Pollack, Marc Blitzstein: His Life, His Work, His World, Oxford University Press, 18 oct. 2012, pages 53-54 : http://books.google.co.uk/books?id=hQK-PeiCH4AC&printsec=frontcover&dq=isbn:0199791597&hl=fr&sa=X&ei=cNETU5SqEKLpywPFt4HgBg&ved=0CBwQ6AEwAA#v=onepage&q=Feist&f=false

Source de la traduction[modifier | modifier le code]