Herr, wie du willt, so schicks mit mir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cantate BWV 73
Herr, wie du willt, so schick's mit mir
Titre français Seigneur, dispose de moi selon ta volonté
Date de composition 1724

Texte original

Traduction française de M. Seiler
Traduction française note à note
Traduction française interlinéaire

Effectif instrumental
Soli : S T B
chœur SATB
Cor d'harmonie (remplacé par l'orgue dans la version révisée), hautbois I/II, violon I/II, alto, basse continue

Partition complète [PDF]
Partition Piano/Voix [PDF]
Informations et discographie (en)
Informations en français (fr)
Commentaires (en)

Herr, wie du willt, so schick's mit mir (Seigneur, dispose de moi selon ta volonté), (BWV 73), est une cantate religieuse de Jean-Sébastien Bach composée à Leipzig en 1724

Histoire et livret[modifier | modifier le code]

Bach écrivit cette cantate lors de sa première année à Leipzig à l'occasion du troisième dimanche après l'Épiphanie et la dirigea le 23 janvier 1724. Les lectures prescrites pour ce jour étaient Rom. 12 :17–21 et Mat. 8 :1-13, la guérison du lépreux. Le poète inconnu prend les paroles du lépreux, Herr, wenn du willst, kannst du mich reinigen pour point de départ et recommande son attitude de confiance lorsqu'il s'agit d'affronter la mort. Dans le premier mouvement il met en opposition les paroles du choral de Kaspar Bienemann Herr, wie du willst, so schick's mit mir avec trois récitatifs. Le troisième mouvement paraphrase Jérémie 17:9. Les paroles du quatrième mouvement sont elles du lépreux tirées de l'Évangile. Le choral final est la dernière strophe du choral de Ludwig Helmbold, Von Gott will ich nicht lassen[1].

Bach dirigea de nouveau cette cantate à deux reprises : une première fois vers 1732-1735 puis dans une version révisée le 21 janvier 1748 ou le 26 janvier 1749.

Ces trois autres cantates ont été écrites pour l'Épiphanie :

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

La cantate est écrite pour cor d'harmonie (remplacé par l'orgue dans la version révisée), deux hautbois, deux violons, alto, basse continue, avec trois voix solistes (soprano, ténor, basse) et chœur à quatre voix[1].

Il y a cinq mouvements :

  1. choral et récitatif (ténor, basse, soprano) : Herr, wie du willst, so schick's mit mir
  2. aria (ténor) : Ach senke doch den Geist der Freuden
  3. récitatif (basse) : Ach, unser Wille bleibt verkehrt,
  4. aria (basse) : Herr, so du willst
  5. choral : Das ist des Vaters Wille

Musique[modifier | modifier le code]

Le chœur d'introduction est basé sur la première strophe du choral Herr, wie du willst, so schick's mit mir, qui est développée par des récitatifs des trois voix solo. Le cor d'harmonie introduit un motif de quatre notes sur les mots Herr, wie du willst qui est répété durant tout le mouvement. Les récitatifs des trois solistes sont accompagnés par les hautbois avec des éléments de la ritournelle, pendant que le cor et les cordes entretiennent le motif. Dans la dernière reprise de la ritournelle, le chœur l'entonne et la répète dans une cadence finale.

Dans le troisième mouvement, la volonté des hommes est décrite comme étant contradictoire, « bald trotzig, bald verzagt » (tantôt défiante, tantôt accablée), ce qu'illustre la mélodie dans une aspiration ascendante suivie d'une rapide descente. Le quatrième mouvement débute immédiatement, sans ritournelle. Comme dans le premier mouvement, un motif sur Herr, so du willst ouvre ce mouvement et est répété en variations libres tout du long, se terminant en coda[1]. Ce motif est le début de la célèbre aria Bist du bei mir, des Clavier-Büchlein d'Anna Magdalena Bach, livres de pièces pour clavier, longtemps attribués à Bach, mais écrits en fait par Gottfried Heinrich Stölzel[2].

Le choral final est arrangé en quatre parties[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Alfred Dürr. 1971. "Die Kantaten von Johann Sebastian Bach", Bärenreiter (en allemand)
  2. Julian Mincham, « Chapter 38 BWV 73 Mein Gott, wie lang, ach lange », jsbachcantatas.com,‎ 2010

Article connexe[modifier | modifier le code]