Hernando de Escalante Fontaneda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hernando de Escalante Fontaneda, (1536 - après 1575, dates incertaines), était un survivant d'un naufrage espagnol qui vécut parmi les Amérindiens de Floride pendant 17 années. Ses mémoires, écrites en 1575, sont l'un des compte-rendus les plus valables sur la vie des Amérindiens durant cette période.

Vers 1549, Hernando de Escalante Fontaneda était âgé de treize ans, son frère et lui naviguaient vers l'Espagne quand leur bateau échoua sur les côtes de la Floride. L'équipage et les passagers furent sauvés par les Calusas, qui les asservirent et par la suite sacrifièrent chacun d'entre eux à l'exception de Hernando ; le garçon aurait échappé à la mort en interprétant correctement leurs commandes de chanter et danser pour eux. Il passa les dix-sept années suivantes à vivre parmi les Calusas et d'autres tribus, apprenant plusieurs langues et voyageant intensivement au travers de la Floride. Vers 1566, Fontaneda fut sauvé de sa captivité par Pedro Menéndez de Avilés, le premier gouverneur de la Floride espagnole et fondateur du comptoir de Saint Augustine. Une version alternative est que Fontaneda fut sauvé par les Huguenots de Fort Caroline en 1565, et qu'il rejoignit les Espagnols quand ils capturèrent le fort. Il servit d'interprète et de guide à Menéndez pour un certain nombre de missions pendant plusieurs années, puis en 1569, il partit en Espagne pour reprendre la propriété de ses parents à la couronne.

En 1575, il écrit ses mémoires, qui se prouvèrent un objet de valeur pour les historiens d'alors tels qu'Antonio de Herrera y Tordesillas, et le demeure encore aujourd'hui. Fontaneda fournit la plus ancienne mention écrite de la ville de Tampa. Il nomme 22 villages importants des Calusas, le premier étant "Tanpa". Il ne fournit aucun détail au sujet de l'endroit exact de Tanpa, mais il n'y a pas d'autre source sur l'origine du nom de la ville de Tampa. Ses mémoires se révélèrent également utiles à Juan Ponce de León pour ses recherches d'eaux régénérantes en Floride et le développement de la légende de la Fontaine de jouvence, un détail presque inséparable du mythe aujourd'hui. Fontaneda ne croyait pas en cette histoire mais certains historiens furent moins incrédules.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) "Fontaneda's Memoir". Traduction de Buckingham Smith, 1854. En provenance de keyshistory.org. Consulté le 30 juin 2005.

Lien externe[modifier | modifier le code]