Hermogène (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hermogène.

Hermogène (en grec ancien Ἑρμογένης) est un philosophe grec du Ve siècle av. J.-C., disciple de Parménide et Socrate. Diogène Laërce dit qu’il fut l’un des maîtres de Platon[1]

Issu d’un père noble, le général athénien Hipponicos III, mais bâtard, il n’héritera rien de la fortune de son demi-frère Callias III, et sera pauvre toute sa vie. Il est le narrateur historique de la fin de Socrate à Xénophon, son condisciple, et l’Apologie de Socrate est basée sur son témoignage. Il participe au Banquet de Xénophon[2], est cité plusieurs fois dans les Mémorables, où Xénophon le représente comme un ami dévoué et un serviteur fidèle. Recommandé par Socrate à ses amis et digne de toute leur confiance, il est mis en scène par Platon dans le Cratyle[3] et dans le Phédon[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Diogène Laërce, Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres [détail des éditions] [lire en ligne] : III, 6
  2. I (3)
  3. 383a ; 429c
  4. 59b

Sources[modifier | modifier le code]