Hermes 450

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hermès (homonymie).
Flag of Israel.svg Hermes 450
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Flag of Israel.svg Elbit Systems
Rôle Drone civil ou militaire
Équipage
pas de pilote
Motorisation
Moteur Wankel
Nombre 1
Type moteur à hélice propulsive
Puissance unitaire 52 CV
Dimensions
Envergure 10 5 m
Longueur 6 1 m
Masses
À vide  450 kg
Maximale  600 kg
Performances
Vitesse maximale 150 km/h
Plafond 5,500 m
Armement
Interne 2 missiles air-sol sur certaines versions
Elbit Hermes 450 des patrouilles frontalières U.S. en vol

Le Hermes 450 du constructeur aéronautique israélien Elbit Systems est un drone de taille moyenne de type « tactique ».

Il peut voler pendant 20 heures pour des missions de reconnaissance, de surveillance et de relais de communications.

Le Hermes 450 a été utilisé par le Département de la Défense des États-Unis dans le cadre du Joint Unmanned Aerial Vehicles Test and Evaluation Program[1].

Deux modèles ont été testés par le contrôle des frontières U.S. en 2004.

Un Watchkeeper WK450 en 2010.

Il sert de base au projet britannique du Watchkeeper WK450 qui a démarré en juillet 2005 avec la société Thales comprenant l'acquisition de 54 drones et 13 stations au sol pour 800 millions de livre sterling destiné à la British Army. Cette version est plus légère avec 327 kg à vide, peut emporter simultanément deux charges utile d'un total de 80 km (boule électro-optique et laser et un radar d'imagerie pour l'armée britannique) et à une portée de liaison de donnée de 150 km[2].

La Force aérienne et spatiale israélienne (Heyl Ha Avir) utilise des drones à partir de la base aérienne de Palmachim située au sud de Tel Aviv. Elle a transformé des Hermes 450 en drones de combat les équipant de 2 missiles antichar AGM-114 Hellfire ou selon certaines sources, de missiles israéliens. Si leur usage intensif en version drones de combat a été rapporté par des sources concordantes durant le conflit israélo-libanais de 2006, la Heyl Ha Avir n'a, y compris durant la guerre de Gaza 2008-2009, ni confirmé, ni infirmé cette utilisation.

Des Hermes 450 ont aussi été commandés par la Croatie, Singapour, la Géorgie. Un Hermes 450 géorgien en mission d'observation a été abattu par un MiG-29 russe le 18 mars 2008[3].

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :