Hermann zu Hohenlohe-Langenburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maison de Hohenlohe.
Hermann Hohenlohe1906.jpg

Le prince Hermann de Hohenlohe-Langenburg ( 1832- 1913 ) fut « gouverneur » du Reichsland Elsaß-Lothringen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Ernst de Hohenlohe-Langenburg et de Feodora de Leiningen, le prince Hermann Ernst Franz Bernhard de Hohenlohe-Langenburg naît le 31 août 1832 à Langenburg. Il est l'un des neveux de la reine Victoria, mais il est aussi un oncle par alliance de l'empereur allemand Guillaume II. Après une éducation princière, Hermann étudie le droit à Berlin. En 1860, le mariage morganatique de son frère aîné fait de lui l'héritier des titres et des possessions de son père.

À partir du 4 mars 1861, Hermann zu Hohenlohe-Langenburg siège de droit à la Württembergische Landstände, la Chambre haute du royaume de Wurtemberg et en sera vice-président. En 1862, il épouse la princesse Léopoldine de Bade (1837-1903) qui lui donnera trois enfants. De 1871 à 1881, il siège au Reichstag, où il se montre un fervent soutien de l'Empire wilhelmien. C'est également un fervent partisan de la politique coloniale. Il préside en effet la Deutsche Kolonialgesellschaft, la société coloniale allemande. De 1894 à 1907, Hermann zu Hohenlohe-Langenburg est Reichsstatthalter, c'est-à-dire « gouverneur impérial » du Reichsland Elsaß-Lothringen, les territoires d'Alsace et de Lorraine annexés à l'Empire allemand après 1871.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Kurt Eißele: Fürst Hermann zu Hohenlohe-Langenburg als Statthalter im Reichsland Elsass-Lothringen 1894–1907. O.O., 1950
  • Günter Richter: Hermann Fürst zu Hohenlohe-Langenburg. In: Neue Deutsche Biographie (NDB). Vol 9, Duncker & Humblot, Berlin, 1972 (p. 491 et suiv.)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Hermann zu Hohenlohe-Langenburg sur daten.digitale-sammlungen.de.

Liens internes[modifier | modifier le code]