Hermann von der Lieth-Thomsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hermann von der Lieth-Thomsen
Thomsen conversant avec le général Ernst von Hoeppner
Thomsen conversant avec le général Ernst von Hoeppner

Surnom "Vater der Luftstreitkräfte"
Naissance
Flensburg, Allemagne
Décès
Sylt, Allemagne
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand (jusqu'en 1918),
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Luftstreitkräfte, Luftwaffe
Grade General der Flieger
Années de service 1888-1918 – 1935-1942
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Pour le Mérite
Famille Joachim von der Lieth-Thomsen

Hermann von der Lieth-Thomsen (10 mars 1867 à Flensburg ; † 5 août 1942 à Sylt) était un général allemand durant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lieth-Thomsen s'engage dans la Deutsches Heer en 1888. D'abord Pionieroffizier, il est Major à la veille de la Première Guerre mondiale. Le 27 mars 1915, il est nommé à l'État-major du Commandement suprême de l'armée allemande. En 1916, il est nommé chef du personnel de la Luftstreitkräfte auprès de Ernst von Hoeppner. En 1917, Thomsen reçoit la médaille Pour le Mérite, même si en tant que commandant en chef, il n'était pas directement impliqué dans les combats aériens. Son fils, Joachim von der Lieth-Thomsen, est abattu par un navire britannique au-dessus de la Tamise et termine la guerre comme prisonnier de guerre[1]. Hermann von der Lieth-Thomsen est promu Oberst en 1918.

Après guerre, dans les années 1920, Lieth-Thomsen participe activement à la création d'une force aérienne en Union soviétique. Fort de son expérience en URSS, Hermann von der Lieth-Thomsen réintègre la Luftwaffe avec le grade de Generalmajor. Il est promu Generalleutnant, puis General der Flieger en 1939.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Lieth-Thomsen conserve ses fonctions jusqu'à sa mort, le 5 mai 1942. Considéré comme le Père de la Luftstreitkräfte, il est enterré avec les honneurs au Cimetière des Invalides de Berlin.

Décorations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Karl Friedrich Hildebrand: Die Generale der deutschen Luftwaffe 1935-1945, vol 2 Habermehl-Nuber, Biblio Verlag, Osnabrück, 1991 (p.296 )
  • Karl-Friedrich Hildebrand, Christian Zweng Die Ritter des Ordens Pour le Mérite des I. Weltkriegs vol 2.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joachim Thomsen sur flieger-album.de