Hermann Baumgarten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hermann Baumgarten

Hermann Baumgarten, né le 28 avril 1828 à Wolfenbüttel (Basse-Saxe) et mort le 19 juin 1893 à Strasbourg, historien et journaliste allemand.

Baumgarten a étudié la philologie et l'histoire à Iéna, puis a continué à Halle et a terminé ses études à Bonn. Il fut membre de la société d'étudiants de l'université d'Iéna, Burschenschaft. Il soutint son collègue Georg Gottfried Gervinus accusé de trahison et qu'il défendit dans son écrit sur Histoire du XIXesiècle.

De 1855 à 1861, il a travaillé comme journaliste et il a publié un livre sur l'Espagne pendant le temps de l'histoire de l'empereur Charles Quint et de l'histoire de l'Espagne à l'époque de la Révolution française.

Il a répondu à une demande pour l'enseignement de l'histoire et la littérature à Karlsruhe, puis en 1872, il fut nommé professeur à l'Université de Strasbourg à l'époque durant laquelle l'Alsace-Lorraine avait été annexé par l'Empire allemand.

Baumgarten était politiquement favorable au libéralisme. Baumgarten prit la décision de se rapprocher des idées libérales de Bismarck.

Baumgarten collabora au journal Historische Zeitschrift (en français : la Revue historique), qui était une revue bimensuelle d'histoire fondée en 1859 par l'historien allemand Heinrich von Sybel à l'Université Louis-et-Maximilien de Munich. Il s'opposa à l'historien Heinrich von Treitschke par articles interposés au sujet de l'unité allemande, la Grande Allemagne et la Grande Prusse.

Hermann Baumgarten était le professeur de son neveu, Max Weber, qui s'est fait connaître comme l'un des fondateurs de la sociologie allemande.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Hermann Baumgarten : Le libéralisme allemand. Une auto-critique, Berlin, 1866
  • Hermann Baumgarten : Notes sur Treitschke "Histoire de l'Allemagne", 2 volumes, Strasbourg, 1883.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denni Karen, Hermann Baumgarten : historien et témoin critique de la politique impériale dans le Reichsland, Revue des sciences sociales, N° 40, Université de Strasbourg 2 Marc Bloch, Strasbourg, 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]