Hermann Abendroth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abendroth.

Hermann Abendroth

Nom de naissance Hermann Paul Maximilian Abendroth
Naissance 19 janvier 1883
Francfort-sur-le-Main
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Décès 29 mai 1956 (à 73 ans)
Iéna
Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est
Activité principale chef d’orchestre

Hermann Abendroth (Hermann Paul Maximilian Abendroth) est un chef d'orchestre allemand, né à Francfort-sur-le-Main le 19 janvier 1883 et mort à Iéna le 29 mai 1956.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la théorie musicale, la composition, le piano à Munich entre 1900 et 1903 ; c'est le wagnérien Felix Mottl qui lui enseigne la direction avant qu'il ne devienne Maître de chapelle à Lübeck de 1905 à 1911, remplacé par Wilhelm Furtwängler.

Après un passage à Essen, il devient Maître de chapelle à Cologne de 1915 à 1934, dirige l'Orchestre du Gürzenich et le Conservatoire de la ville (1925-1934). Avec cet orchestre, il établit sa réputation dans toute l'Europe et est invité plusieurs fois à diriger l'Orchestre symphonique de l'URSS ou l'Orchestre symphonique de Londres.

Démis de ses fonctions à Cologne en 1934 pour amitié supposée avec les soviétiques, il est nommé à la tête du prestigieux Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, en remplacement de Bruno Walter, lui-même démis en raison de ses origines juives. Il réalise un certain nombre d'enregistrements à la tête de l'Orchestre de chambre de Cologne, notamment Vivaldi, Haendel et Mozart. Abendroth occupe ce poste jusqu'en 1945, date à laquelle il quitte également la direction du Conservatoire de Leipzig où il avait été nommé en 1941.

Adhérent du NSDAP, le parti nazi, Abendroth a toujours affirmé n'avoir jamais assisté à aucun rassemblement politique.

Après la guerre, il devient le directeur musical de la ville de Weimar de 1945 à 1956, puis revient à Leipzig afin d'y conduire l'Orchestre symphonique de la Radio de Leipzig de 1949 à 1956.

Son dernier poste l'amène à Berlin, à la tête de l'Orchestre symphonique de la Radio de Berlin (Berlin Est) de 1953 à 1956.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Très à l'aise dans le répertoire germanique, Abendroth a laissé des enregistrements des symphonies d'Anton Bruckner particulièrement réussis où il laisse exprimer son sens de la précision dans des tempos pourtant endiablés. Ses lectures, fiévreuses et nerveuses, sont à découvrir grâce à des enregistrements monophoniques de bonne qualité.

On notera, entre autres, sa lecture exceptionnelle de la première symphonie de Johannes Brahms, avec l’orchestre philharmonique de Berlin (1941), qui a récemment été rééditée à partir des archives, ou celle de la symphonie nº 97 de Joseph Haydn enregistrée le 20 janvier 1955.

Liens externes[modifier | modifier le code]