Herman Wirth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Herman Wirth, (Utrecht, 6 mai 1885 - Kusel, 16 février 1981), également connu sous les noms de Herman (ou Hermann) Wirth Roeper Bosch et Herman Felix Wirthor, était un nazi hollando-allemand, historien des religions anciennes et des symboles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avec Heinrich Himmler et Walther Darré il fonda l'institut de recherche Ahnenerbe, qu'il dirigea jusqu'en 1937. Publiquement désavoué par Adolf Hitler, il quitta alors toute fonction dans l'institut, et fut remplacé à sa tête par Walther Wüst (de).

Le sujet de prédilection de Wirth était les légendes entourant le continent légendaire de l'Atlantide.

Travaux écrits[modifier | modifier le code]

Dans l'un de ses ouvrages principaux, intitulé Allmutter, Wirth tente laborieusement d'expliquer l'émergence des symboles runiques.

Lecture complémentaire[modifier | modifier le code]

  • Une biographie complète de Wirth se trouve dans le second volume du Journal de Tyr, dans un article de Joscelyn Godwin intitulé "Herman Wirth on folksong".
  • Pour plus de détails sur sa vie, voir aussi "Black Sun: aryan cults, esoteric nazism, and the politics of identity", par Nicholas Goodrick-Clarke.

Œuvres en Français[modifier | modifier le code]

  • Le Pôle Originel de la race Nordique, suivi d'un examen sur les rites et solstices Aryens, DOXA Éditions, 2008. (ISBN 2-917749-00-5[à vérifier : ISBN invalide])