Herman Verelst

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de John Locke, Herman Verelst, National Portrait Gallery, Londres

Herman Verelst ou Herman Pietersz. Verelst ou Harmanus Verelst (1641, La Haye - 1702, Londres)[1] est un peintre néerlandais du siècle d'or. Il est connu pour ses peintures de natures mortes, de paysages italianisants et de portraits.

Biographie[modifier | modifier le code]

Herman Verelst est né en 1641 à La Haye aux Pays-Bas.

Il étudie la peinture auprès de son père Pieter Hermansz. Verelst. Il est le frère des peintres Simon et Johannes Verelst, et le père des peintres Cornelis Verelst et Maria Verelst. Il devient membre de la Guilde de Saint-Luc de La Haye et de la confrérie des peintres Pictura à La Haye en 1663. Il quitte La Haye pour s'installer une courte période à Amsterdam entre 1667 et 1670. Il entreprend un voyage en Europe, à Ljubljana (1678), en Italie (1680), et à Vienne. En 1683, il rejoint son frère Simon installé à Londres et s'y fixe définitivement.

Il meurt en 1702 à Londres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]