Herman Brusselmans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Herman Brusselmans

Herman Frans Martha Brusselmans (né à Hamme, le ) est un écrivain belge, d'expression néerlandaise.

D'abord joueur de football (Vigor Hamme et Sporting Lokeren), son travail de bibliothécaire dans un ministère lui inspire le roman qui le fait percer, De man die werk vond (1985), dont le héros, Louis Tinner passe son temps à boire et à fantasmer sur la distributrice de café.

Dès ce livre, Brusselmans est considéré comme un des innovateurs de la littérature flamande, avec Tom Lanoye et Kristien Hemmerechts. Son œuvre est marquée par un fort caractère autobiographique et a pour thèmes récurrents l'alcool, le sexe et l'ennui. Un autre de ses sujets de prédilection est la vie dans la campagne flamande dans les années 1970, comme dans Het einde van mensen in 1967 (1999).

Outre sa prolificité (une cinquantaine de romans), Brusselmans doit sa grande notoriété, notamment auprès du jeune public, à sa médiatisation (presse et télévision) ; qui lui vaut, par ailleurs, les moqueries du monde des lettres.

Traduction en français[modifier | modifier le code]

  • Louis Tinner, bibliothécaire [« De man die werk vond »], Wavre, Belgique, trad. par Marie Hooghe et Pierre Guller, Éditions Mols, coll. « La longue vue »,‎ 1993, 164 p. (ISBN 978-2871210153)