Herbert von Bismarck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Herbert von Bismarck en 1892.

Le prince Nicolaus Heinrich Ferdinand Herbert von Bismarck (28 décembre 1849 - 18 septembre 1904), fils du chancelier Otto von Bismarck, est un homme politique et diplomate de l'Empire allemand qui fut secrétaire d'État aux Affaires étrangères.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il sert comme cavalier dans la guerre franco-prussienne et il est blessé à la bataille de Mars-la-Tour. Il entre au service diplomatique en 1874 et devient secrétaire d'État aux Affaires étrangères en 1886. Il signe le traité de réassurance entre la Russie (représentée par le comte Chouvalov) et l'Allemagne en juin 1887 qui a été préparé par son père, le chancelier Bismarck.

En 1881, il envisage d'épouser la princesse Elisabeth zu Carolath-Beuthen, divorcée, catholique et apparentée à de nombreux opposants de son père, comme Marie von Schleinitz. Otto von Bismarck exprime son refus, en menaçant son fils de le déshériter. Celui-ci cède, mais devient un homme aigri[1]. En 1892, il épouse la comtesse Marguerite Hoyos, sœur d'Alexander Hoyos.

Herbert von Bismarck démissionne de son poste de Secrétaire d'État en 1890, en même temps que son père de son poste de chancelier.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (de) Philipp zu Eulenburg, Die Tragödie Herbert Bismarcks, in: Aus fünfzig Jahren, Berlin 1923, pp. 81–107, et Ullrich: Bismarck pp. 111–114