Herbert Southworth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Herbert Rutledge Southworth, né le 6 février 1908 à Canton, dans l'Oklahoma, et mort le 30 octobre 1999 en France, est un historien spécialiste de la guerre d'Espagne et du franquisme[1]. Ses travaux ont poussé le ministère de l'information espagnol, sous la dictature franquiste, à consacrer les efforts d'un service entier pour contrer leur effet négatif sur la propagande du régime[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il a étudié l'histoire, et notamment l'histoire de l'Espagne, à l'Université de Texas Tech de Lubbock, au Texas.

Il a ensuite obtenu un master à l'Université Columbia de New York[2].

Travaux[modifier | modifier le code]

  • La Destruction de Guernica, Ruedo Ibérico, Paris, 1975.
  • Le mythe de la croisade de Franco, Ruedo Ibérico, 1964.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ronald Hilton, « Herbert Southworth and the Civil War », sur http://wais.stanford.edu/, World Association of International Studies de l'Université Stanford,‎ 22 novembre 1999 (consulté le 25 mars 2009).
  2. a et b (en) Paul Preston, « Herbert Southworth : His crusading journalism exposed the lies behind Franco's Spain », The Guardian,‎ 9 novembre 1999 (lire en ligne)