Herbert Kegel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Herbert Kegel (né le 29 juillet 1920 à Dresde et mort le 20 novembre 1990 dans la même ville) est un chef d'orchestre allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Herbert Kegel a étudié de 1935 à 1940 au Conservatoire de Dresde la direction d'orchestre avec Ernst Hintze et Karl Böhm, la direction de chœur avec Alfred Stier, la composition avec Boris Blacher. De 1946 à 1949 il a été chef d'orchestre à Pirna et au théâtre populaire de Rostock avant d'entamer, en 1949, une collaboration avec la radio qui a duré 10 ans. De 1949 à 1978 il a dirigé le chœur de la radio de Leipzig, de 1949 à 1953 celui du Grand orchestre de la radio de Leipzig, dont il a été chef d'orchestre de 1953 à 1960. De 1960 à 1978 il a été chef d'orchestre principal de l'orchestre symphonique de la radio de Leipzig, dont il est resté dirigeant d'honneur. En 1958 Herbert Kegel a reçu le titre de directeur général de la musique. De 1975 à 1978 il a travaillé comme professeur à l'École supérieure de musique et de théâtre Felix Mendelssohn Bartholdy de Leipzig. De 1977 à 1985 il a dirigé la philharmonie de Dresde. Après 1980 il a donné des cours de maitrise à l'École supérieure de musique Carl Maria von Weber de Dresde.

Herbert Kegel a dirigé de nombreuses œuvres de musique classique et contemporaine pour la radiodiffusion et a enregistré pour des labels allemands et étrangers. Avec les ensembles de la radiodiffusion aussi bien qu'avec autres orchestres et chœurs, comme la Philharmonie de Dresde, il a donné des concerts dans la plupart des pays européens, en Amérique du Sud et au Japon, pays dans lequel il a connu une popularité extraordinaire. En outre il a été chef invité au Staatsoper Unter den Linden de Berlin, à l'opéra de Leipzig et au "Semperoper" de Dresde.

Herbert Kegel a été marié avec la soprano italienne Celestina Casapietra pendant 17 ans, de 1966 à 1983. Le chanteur, présentateur et acteur Björn Casapietra, né en 1970, est leur fils.

Herbert Kegel s'est donné la mort le 20 novembre 1990.

Sa contribution à la musique[modifier | modifier le code]

Les principaux apports d'Herbert Kegel se trouvent dans son interprétation des œuvres de musique contemporaine. Plusieurs compositeurs du XXe siècle lui doivent des créations de leurs œuvres : c'est le cas de Paul Dessau, de Rudolph Wagner-Régeny, de Friedrich Schenker et de Friedrich Goldmann. En outre, il s'est appuyé pour des créations pour la radio sur des œuvres de compositeurs renommés au niveau international comme Igor Stravinski, Bohuslav Martinů (« Lidiče »), Carl Orff, Arnold Schönberg (« Un survivant de Varsovie »), Hans Werner Henze («Le radeau de la Méduse»), Benjamin Britten, Luigi Nono (« Epitaphe sur Federico García Lorca »), Witold Lutosławski, Mikis Theodorakis et Krzysztof Penderecki. Il a développé la chorale de la Radiodiffusion de Leipzig pour la mener à un niveau qui en fait une des meilleures maitrises européennes capable de chanter les œuvres contemporaines les plus complexes. Ses enregistrements pour la radio et les disques documentent trente ans de culture musicale allemande et sont en même temps l'expression d'une grande conviction humaniste et d'une grande maîtrise artistique. Son dernier enregistrement est le War Requiem de Benjamin Britten.

Discographie[modifier | modifier le code]

(Sélection alphabétique triée par compositeur)

OSRL = Orchestre symphonique de la radio de Leipzig
CRL = Chœur de la radio de Leipzig
CRB = Chœur de la radio de Berlin)
PhD = Philharmonie de Dresde
  • Béla Bartók : Concerto pour orchestre (OSRL / 1972)
  • Ludwig van Beethoven : Intégrale des Symphonies (PhD / 1983 Capricio)
  • Beethoven : Symphonie no 2 (OSRL / 1973)
  • Beethoven : Symphonie no 3 (OSRL / 1975)
  • Beethoven : Symphonie no 5 (OSRL / 1982 / Live aus dem Konzerthaus Berlin)
  • Beethoven : Symphonie no 5 (PhD / 1989 / Live aus Tokio)
  • Beethoven : Symphonie no 6 (PhD / 1989 / Live aus Tokio)
  • Beethoven : Symphonie no 7 (Staatskapelle de Dresde / 1969)
  • Beethoven : Symphonie no 8 (OSRL / 1974)
  • Beethoven : Symphonie no 9 (OSRL / Casapietra / Burmeister / Büchner / Adam / 1973)
  • Beethoven : Ouverture d'Egmont (PhD / 1989)
  • Beethoven : Messe en ut majeur (Orchestre du Gewandhaus de Leipzig / Kuhse / Burmeister / Schreier / Adam / 1968)
  • Beethoven : Tripelkonzert et Chorfantasie (PhD / Rösel / Funke / Timm / 1986)
  • Hector Berlioz : Symphonie fantastique (PhD / 1984)
  • Alban Berg : Wozzeck (OSRL / CRL / Adam / Schröter / Goldberg / 1973)
  • Georges Bizet : Carmen (Gesamtaufnahme / OSRL / Apreck / Lauhöfer / Neukirch / Leib / Klemm / Aderhold / Cervena / Kehl / 1960)
  • Boris Blacher : Le grand inquisiteur (PhD / CRL / Nimsgren / 1985)
  • Johannes Brahms : Concerto pour piano et orchestre no 2, B-Dur (PhD / Schmidt / 1979)
  • Brahms : Un requiem allemand (OSRL / CRL / Häggander / Lorenz / 1985)
  • Benjamin Britten : War Requiem (PhD / CRL / Dresdner Kapellknaben / Lövaas / Roden / Adam / 1989)
  • Anton Bruckner : Symphonie no 3 (Version 1888/89) (Gewandhausorchester Leipzig / 1986)
  • Bruckner : Symphonie no 8 (OSRL / 1975)
  • Bruckner : Te Deum (OSRL / CRL / Andor / Burmeister / Büchner / Vogel / 1979)
  • Dmitri Chostakovitch : Symphonie no 5 (OSRL / 1980)
  • Chostakovitch : Symphonie no 7 Leningrad (OSRL / 1972)
  • Paul Dessau : La Condamnation de Lucullus (OSRL / CRL / Rundfunkkinderchor Leipzig / Melchert / Krahmer / Schreier / Rotzsch / Burmeister / Anders / Wenglor / 1964)
  • Antonín Dvořák : Chants bibliques (PhD / Adam / 1988)
  • Dvořák : Requiem (OSRL / CRL / CRB / Casapietra / Burmeister / Schreier / Adam / 1988)
  • Manuel de Falla : El amor brujo / Danza ritual del fuego (PhD / 1986)
  • Joseph Haydn : Les Saisons (OSRL / CRL / Stolte / Schreier / Adam / 1971)
  • Paul Hindemith : L'Harmonie du monde (PhD / 1984)
  • Hindemith : Pittsburgh Symphony (PhD / 1985)
  • Hindemith : Mathis le peintre (PhD / 1980)
  • Hindemith : Sinfonia serena (PhD / 1982)
  • Ruggero Leoncavallo : Intermezzo tiré de Bajazzo (PhD / 1987)
  • Gustav Mahler : Symphonie no 1 (PhD / 1979)
  • Mahler : Symphonie no 4 (OSRL / Casapietra / 1978)
  • Mahler : Das klagende Lied (OSRL / CRL / Hajossyova / Lang / Korondi / Kurth / 1985)
  • Felix Mendelssohn : Concerto pour piano et orchestre a-moll (OSRL / Stöckigt / 1985)
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Missa brevis d-moll, KV 65, no 2 (OSRL / Donath / Meikert / Heilmann / Schmidt / 1987)
  • Mozart : Messe en ut majeur, KV 167 (OSRL / Donath / Meikert / Heilmann / Schmidt / 1987)
  • Mozart : Symphonie no 40 g-moll, KV 550 (OSRL / "Live" au Gewandhaus de Leipzig / 1987)
  • Luigi Nono : Epitaffio no 1 und 3 (OSRL / 1977)
  • Carl Orff : Trionfi / Carmina Burana / Catulli Carmina (OSRL / CRL / Casapietra / Hiestermann / Stryczek / Nahwe / Krahmer / Büchner / Süß / 1971-1975)
  • Orff : Die Kluge / (La Lune) (OSRL / Stryczek / Süß / Falewicz / Friedrich / Büchner / Lorenz / Neukirch / Hellmich / Polster / 1978-80)
  • Sergueï Prokofiev : Pierre et le loup (Staatskapelle Dresden / Rolf Ludwig als Sprecher)
  • Giacomo Puccini : Gianni Schicchi (Gesamtaufnahme / OSRL / Rupf / Tomowa-Sintow / Teodorian / Härtel / Polster / Burmeister / 1973)
  • Maurice Ravel : Bolero (OSRL / 1985)
  • Arnold Schönberg : Moïse et Aaron (Gesamtaufnahme/ OSRL / CRL / Haseleu / Goldberg / Krahmer / Pohl / Ude / Polster / Stryczek / 1978)
  • Schönberg : Gurre-Lieder (PhD / Mitgl des OSRL / CRL / CRB / Prager Männerchor / Bundschuh / Lang / Jung / Appel / Cold / Westphal / 1986)
  • Franz Schubert : Messe G-Dur (OSRL / Stolte / Weimann / Leib / 1979)
  • Schubert : Stabat Mater (OSRL / Hajossyova / Büchner / Polster / 1986)
  • Igor Stravinski : Concerto en mi bémol “Dumberton Oaks” (OSRL / Olbertz / 1973)
  • Mikis Theodorakis : Symphonie no 7 Spring Symphony (PhD / Radiochor Prag / Lövaas / Madjarova / Larinas / Emmerlich / 1987)
  • Richard Wagner : Parsifal (Gesamtaufnahme / OSRL / CRL / CRB / Thomanerchor Leipzig / Kollo / Adam / Cold / Bunger / Breul / Pohl / 1975)

Distinction[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Helga Kuschmitz, Legende ohne Tabu - Herbert Kegel. Ein Dirigentenleben im 20. Jahrhundert, Kamprad, 2003, (ISBN 3-930550-27-X)