Plante herbacée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Herbacé)
Aller à : navigation, rechercher
Prairie sauvage (Oglala National Grassland), presque exclusivement composée d'herbacées (graminées notamment), mais aussi de mousses, lichens..

Plante herbacée (ou herbacé, dans le langage botaniste) est un terme désignant au XVIIIe siècle[1] toutes les plantes « tendres, grêles, et qui ne sont point ligneuses », ou « jeunes tiges des plantes, lorsqu'elles sont encore tendres et succulentes ». Un siècle plus tard, l'académie française insiste sur l'opposition herbacé - ligneux en précisant que les herbacés sont aussi « des plantes dont la tige est tendre et périt après la fructification » (ce qui n'empêche pas une plante herbacée d'être également une plante vivace). Il est donc question de « plante herbacée » et de « tige herbacée ». Le même dictionnaire académique, dans sa version de 1932 est plus simple : est herbacé « ce qui est de la nature de l'herbe ». Au IIIe siècle av. J.-C., Théophraste consacre ce qui a été défini comme plante herbacée le Livre VII de ses Histoire des plantes, traité de botanique.

En botanique, la notion de plante herbacée (tout comme celle de plante ligneuse) est une catégorisation végétale qui n'est pas taxonomique. Aussi l'opposition courante entre plante herbacée et plante ligneuse n'est pas rigoureuse, en réalité toute plante vasculaire, herbacée comprise, produit des lignines mais en quantité très faible. Par exemple le fraisier est une herbacée alors que d'autres espèces de la même famille (rosacées), peuvent être des arbustes (framboisier) ou plus généralement des arbres (cerisier).

Botanique et écologie[modifier | modifier le code]

Une plante herbacée possède au moins une des caractéristiques suivantes :

Leucanthemum vulgare n'est pas une herbe, mais est une herbacée et fait partie de la strate herbacée
  • Fleurs, feuilles, rameaux ou écailles verticillées,
  • Feuilles réduites à des collerettes et placées les unes au-dessus des autres,
  • Sporanges groupés au sommet de la tige,
  • Une tige feuillée d'au moins 10 cm.

Par opposition à :

(Voire, autrefois lorsque considérés comme ou avec les plantes, les algues dans leur ensemble et les champignons et lichens.)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire de l'écologie: Une science de l'homme et de la nature, de Jean-Paul Deléage, Éd. La Découverte (1999, 2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire de l'Académie française, 5e édition (1798)