Herbéviller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Herbéviller
Blason de Herbéviller
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Baccarat
Intercommunalité Communauté de communes de la Vezouze
Maire
Mandat
Agnès Sesmat
2014-2020
Code postal 54450
Code commune 54259
Démographie
Population
municipale
216 hab. (2012)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 28″ N 6° 45′ 15″ E / 48.5577777778, 6.7541666666748° 33′ 28″ Nord 6° 45′ 15″ Est / 48.5577777778, 6.75416666667  
Altitude Min. 241 m – Max. 286 m
Superficie 8,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Herbéviller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Herbéviller

Herbéviller est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2015). Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Heirbeviller (1314); Harbevilleir (1318); Herbevillers/Herbevilleir (1322); Herbervillers (1331); Erbeyvilleir (1346); Herbevilleir (1361); Herbevillare (1402); Eyberswilre/Harbeviller (1403); Herberviller con dit la Tour (1452); Herbeviller-de-delà-l'eau et la Grande-Herbeviller (1478); Herbévillé-Launoy (1756); Herbéviller-la-Tour (1793);

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2015). Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les armes de la commune sont les armes des seigneurs du lieu. Cette maison d'ancienne chevalerie est depuis le Moyen Âge la propriété de la famille Thomas qui sont les comtes d'Herbéviller[réf. nécessaire]. La famille Thomas est apparentée à celle des ducs de Lorraine[réf. nécessaire]. Le comté d'Herbéviller est toujours resté dans la famille Thomas qui a eu dans sa descendance le fameux Chevalier Charle Xavier Thomas (de Colmar)[réf. nécessaire]. La dernière Thomas s'est mariée à monsieur Schlatter[Qui ?]. Le titre et le comté leur appartiennent donc aujourd'hui[réf. nécessaire].

Herbéviller a été totalement brûlé durant la guerre de Trente Ans.

Dommages au cours de la guerre 1914-1918.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Christian Cherrier    
mars 2008 2014 Gilbert Bregeard    
2014 en cours Agnès Sesmat    

Comptes de la commune[modifier | modifier le code]

En 2013, le budget de la commune était constitué ainsi[1] :

  • total des produits de fonctionnement : 126 000 €, soit 552 € par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 125 000 €, soit 549 € par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 23 000 €, soit 99 € par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 66 000 €, soit 299 € par habitant.
  • endettement : 2 000 €, soit 7 € par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 10,59 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 3,29 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 9,09 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 25,57 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 16,00 %.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 216 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
479 484 503 624 596 596 602 619 626
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
553 523 512 462 441 417 398 394 387
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
391 396 282 264 253 244 226 236 234
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012 -
195 169 184 220 207 217 218 216 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église reconstruite après 1918.
  • L'ancienne synagogue[4].

Autres édifices[modifier | modifier le code]

  • Maison forte La Tour antérieure au 15e en 1450 elle était déjà en ruines, il restait quelques ruines à la fin du siècle dernier (disparue).
  • Vestiges du château de Lannoy 16e : tourelle hexagonale. La chapelle gothique du château, démontée avant 1914, se trouve depuis 1927[5] à l'Institut des Arts de Détroit[6]. La cheminée monumentale qui se trouvait dans les cuisines est placée dans une salle du Musée lorrain à Nancy.

Héralidque[modifier | modifier le code]

Armoiries : d'azur à la croix d'argent cantonnée de vingt fleurs de lys d'or, cinq dans chaque canton[réf. nécessaire].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]