Heppenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heppenheim
Heppenheim
Blason de Heppenheim
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Hesse Hesse
District
(Regierungsbezirk)
Darmstadt
Arrondissement
(Landkreis)
Kreis Bergstraße
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Gerhard Herbert (SPD)
2005-2011
Partis au pouvoir CDU, FDP
Code postal 64629–64646
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
064 31 011
Indicatif téléphonique 06252
Immatriculation HP
Démographie
Population 25 270 hab. (30 juin 2009)
Densité 485 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 38′ 35″ N 8° 38′ 20″ E / 49.64305, 8.638889 ()49° 38′ 35″ Nord 8° 38′ 20″ Est / 49.64305, 8.638889 ()  
Altitude 122 m
Superficie 5 214 ha = 52,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Heppenheim

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Heppenheim
Liens
Site web www.heppenheim.de

Heppenheim est une ville allemande, située dans le sud du Land de Hesse. Heppenheim est un chef-lieu de la Route de la montagne (Bergstrasse). Dans le dialecte du sud de la Hesse, la ville est aussi appelée Hepprum.

Géographie[modifier | modifier le code]

Heppenheim avec l'église Saint-Pierre, dite « cathédrale de la Route de la Montagne », et la vieille ville

Heppenheim se situe à la frontière du Land de Bade-Wurtemberg. La ville d'Heppenheim se délimite au nord à la ville de Bensheim, au nord-est par Lautertal et Lindenfels, à l'est par Fürth, Rimbach, Mörlenbach et Birkenau, au sud par Laudenbach, au sud-ouest par Viernheim et Lampertheim et à l'ouest par Lorsch. Heppenheim a comme quartiers les communes d'Erbach, Hambach, Igelsbach, Kirschhausen, Mittershausen-Scheuerberg, Ober-Landenbach, Sonderbach et Wald-Erlanbach, qui furent rattachés à Heppenheim à compter du 1er janvier 1972 dans le cadre de la réforme des régions administratives de la Hesse.

La ville elle-même avec son Starkenburg médiéval, bâti en 1605, se trouve au pied de la Montagne du Château (Schlossberg).

La « cathédrale de la Bergstrasse », Saint-Pierre (St. Peter)

La spécificité de cette ville réside en la présence, au cœur de la ville, de l'église Saint-Pierre (St. Peter), dite cathédrale de la Route de la Montagne. Cette église catholique inaugurée le 1er août 1904 est ainsi populairement dénommée, bien qu'elle ne soit pas un siège épiscopal.

Heppenheim avec l'église Saint-Pierre et le château de Starkenburg

Elle se distingue par un climat extraordinairement doux et ensoleillé avec une floraison des arbres particulièrement tôt. Heppenheim est connue aussi pour son vin. Les endroits les plus touristiques sont la place du marché avec la mairie, le Starkenburg sur la Montagne du Château (Schlossberg), et la cathédrale de la Route de la Montagne (Bergstrasse).

La Route de la Montagne (Bergstrasse) est l'appellation de la route reliant Darmstadt à Heidelberg entre l'Odenwald à l'est et le Rhin à l'ouest.

Le plus grand lac de Heppenheim est le Buchsee.

Population[modifier | modifier le code]

Heppenheim est la 4e plus grande ville de la Bergstrasse avec 26 000 habitants.

Année Population
1666 1 066
1806 3 190
1861 4 599
1900 5 779
1925 7 693
1939 9 350
1950 13 111
1971 17 411
1975 23 793
2003 25 457
2004 25 388

Entre 1971 et 1975, la démographie a augmenté. Cela est dû à la réforme des régions administratives de la Hesse du 1er janvier 1972.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Synagogue d'Heppenheim (1900-1938).

Heppenheim apparaît pour la première fois dans les manuscrits en 755 dans le Codex de Lorsch.

Depuis le Moyen Âge, les juifs étaient présent à Heppenheim, avec 80 % de catholiques. En 1348/1349, la vie des juifs fut anéanti à cause de la peste et la persécution de ces derniers. C'est au XVIIe siècle qu'ils reviennent à Heppenheim, constituant en 1890, environ 300 personnes de la communauté juive, avant de s'enfuir de nouveau en 1933. Mais en septembre 1942, les derniers juifs d'Heppenheim furent déportés. Aujourd'hui, un mémorial se trouve à la place de la vieille synagogue, construite en 1900, et qui fut détruite en 1938.

Il y eut un juif connu à Heppenheim. Le professeur et théologien Martin Buber. Il fut obligé d'arrêter d'exercer, en 1933, sous la pression des nazis et de la prise de pouvoir d'Hitler. Ce dernier eut sa maison pillée et détruite en 1938 et émigra à Jérusalem.

Heppenheim fut presque complètement détruite en 1369 et en 1639 par des incendies. Elle ne fut pratiquement pas touchée lors des deux guerres mondiales, juste quelques dégâts lorsque l'armée américaine y entra en 1945.

En 1803, Heppenheim devient une partie du landgraviat de Hesse-Darmstadt, avec l'abolition de l'électorat de Mayence par le Recès de la Diète d'Empire.

Le chimiste Justus Liebig séjourna vers 1818/1819 pour quelques mois comme apprenti pharmacien. Il eut plus tard une grande renommée mondiale.

En 1846, Heppenheim devient une station sur la ligne de chemin de fer Mayence-Neckar.

Le 10 octobre 1847 à l'hôtel Halber-Mond, se déroula la Heppenheimer Versammlung, où des libéraux s'étaient rencontrés, avant la révolution allemande de 1848. Le FDP (parti démocratique libre), en raison de ce fait historique, se crée le 11 décembre 1948 à Heppenheim[1].

La cathédrale Bergstrasse fut construite entre 1900 et 1904 en pleine époque gothique.

En 1910, l'école Odenwald fut fondée par Paul Geheeb à Oberhambach. Un internat fut construit et eut une renommée nationale. Dans cette école, un programme fut mis en place afin de développer la personnalité et la créativité de chacun. Le célèbre Thomas Mann fit suivre à son fils, ces cours dans l'école d'Odenwald.

Le blason fait partie intégrante à l'histoire de Heppenheim. Ce blason est divisé en trois parties, donc la principale, se trouvant en haut, avec le Lion de Hesse, rayé de rouge et argent sur fond bleu, ayant les griffes dorées et portant une couronne dorée ainsi qu'une épée dont la fusée est aussi doré. Dans la partie basse gauche du blason, se trouve la Croix de Lorsch cloutée, en pointe et rouge sur un fond argenté. Puis sur le côté droit du blason se trouve la Roue de Mayence, qui se constitue de six rayons, en argent et sur fond rouge[2].

Événements de Heppenheim[modifier | modifier le code]

  • Festival de Heppenheim, tous les jours de mi/fin juillet à début septembre (Heppenheimer Festspiele)
  • Marché du Vin de la Route de la Montagne, fin juin (Bergsträßer Weinmarkt)
  • Tournoi International de Stockschießturnier du Marché du Vin (deuxième week-end du Marché du Vin)
  • Théâtre de rue international pendant les Gassensensationen (début juillet)
  • Défilé de la période de Carnaval (dimanche de Carnaval) (Fastnachtsumzug (Fastnachtssonntag))
  • Activités ludiques pour enfants de la dernière classe de maternelle jusqu'à 16 ans pendant les vacances scolaires
  • Marché de Printemps, le premier week-end de mars (Frühjahrsmarkt)
  • Célébration à l'Église, le premier week-end d'août(Kirchweih)
  • Représentations régulières du Forum de la Culture(Regelmäßige Veranstaltungen des Forums Kultur)
  • Randonnée à travers les vignes, le 1er mai (Weinlagenwanderung)
  • Route de la Montagne sans voiture (Autofreie Bergstraße)

Le 18 juillet 2010, se déroula le Home Run avec comme participants Mattias Ekström, Smudo (Fantastichen Vier), Chris Pfeiffer et Sebastian Vettel. Cet événement rassembla plus de 120 000 personnes.

Le 21 novembre 2010, Heppenheim fêta le titre de Sebastian Vettel, sacré en Formule 1. Plus de 10 000 personnes étaient présentes pour accueillir leur champion[3].

Sites intéressants[modifier | modifier le code]

La mairie sur la place du marché
  • La vieille ville avec des maisons à colombage
  • La place du marché
  • La cathédrale
  • Le château de Starkenburg

Célébrités[modifier | modifier le code]

Heppenheim est la ville natale du plus jeune champion du monde de Formule 1 Sebastian Vettel et du handballeur Michael Allendorf.

Sur les autres projets Wikimedia :

Un épisode de la série Tatort y a été tourné en 1984 avec Hans-Werner Bussinger dans le rôle du Commissaire Rullmann

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]