Henry Inman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henry Inman, daguerréotype de Matthew Brady, vers 1844.

Henry Inman, né le 20 octobre 1801 à Utica (État de New York) et mort le 17 janvier 1846 à New York, est un peintre américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrivé à New York en 1812 avec sa famille, Henry Inman est d'abord apprenti pendant sept ans dans l'atelier de John Wesley Jarvis, jusqu'en 1820. Devenu son associé, ils effectuent un voyage en Louisiane en 1821. En 1822, Inman ouvre son propre atelier à New York avec Thomas Geir Cummings. Il se spécialise dans le portrait et atteint rapidement une certaine notoriété. En 1826, il est l'un des fondateurs de la National Academy of Design dont il est le premier vice-président, jusqu'en 1831. Il s'installe ensuite dans les environs de Philadelphie où il s'associe à Cephas Grier Childs pour la publication de lithographies. Il enseigne alors à la Pennsylvania Academy of Fine Arts, dont il devient directeur en 1834. En 1844-45, il effectue un séjour d'une année en Grande-Bretagne où il exécute de nombreux portraits de célébrités.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Excellent portraitiste, Inman peint aussi des peintures de genre et des paysages. Mais ce sont ses portraits qui l'ont rendu célèbre. Il a notamment réalisé plus de 30 portraits d'indiens, parmi lesquels une douzaine font partie des collections de la Maison-Blanche.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :