Henry Grimes (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henry Grimes et Grimes.

Henry Grimes

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Henry Grimes au HotHouse de Chicago en 2005.

Informations générales
Nom de naissance Henry Alonzo Grimes
Naissance 3 novembre 1935
Philadelphie (Pennsylvanie)
États-Unis
Genre musical jazz
Instruments contrebasse
Années actives 1957 à 1965, et depuis 2002
Site officiel henrygrimes.com

Henry Alonzo Grimes est un contrebassiste américain, né le 3 novembre 1935 à Philadelphie, Pennsylvanie.

Henry Grimes (musicien)

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Henry Grimes prend des cours de violon au lycée, avant d'adopter la contrebasse à son entrée en lycée technique. En 1953, il intègre la Juilliard School et commence à jouer avec des groupes de rhythm and blues[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1957, Grimes joue avec Anita O'Day, puis Gerry Mulligan, avant d'intégrer le trio de Sonny Rollins (1958-1959, puis 1962)[2]. Mais il est surtout actif dans le milieu free jazz et accompagne notamment Cecil Taylor, Don Cherry, Albert Ayler ou encore Pharoah Sanders. Le contrebassiste participe à l'enregistrement de plusieurs dizaines d'albums[2]. Il abandonne la musique en 1967 et vend son instrument[3].

Coupé du milieu musical durant 35 ans, il est présumé mort[4]. Mais un travailleur social passionné de jazz le localise en Californie, où il survit grâce à des petits boulots et à l'aide sociale. Henry Grimes reprend une activité musicale en 2002, jouant sur une contrebasse que lui a donné William Parker[3],[5]. En 2003, il se produit au Vision Festival (en) de New York et tourne en Europe, à la tête d'un groupe complété par Perry Robinson (en) et Andrew Cyrille. Depuis son retour dans le milieu musical, Grimes a donné 500 concerts[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Scott Yanow, « Biographie d'Henry Grimes », Allmusic
  2. a, b et c Francis Marmande, « Le contrebassiste Henry Grimes, une aussi longue absence », Le Monde,‎ 26 avril 2013
  3. a et b (en) Neil Strauss, « Silent 30 Years, A Jazzman Resurfaces; Left New York in '68, Plays Again Tonight », The New York Times,‎ 26 mai 2003
  4. (en) Todd S. Jenkins, Free jazz and free improvisation : an encyclopedia, vol. 2, Greenwood Publishing Group,‎ 2004, 468 p. (ISBN 9780313333149, lire en ligne), p. 164
  5. (en) Felix Contreras, « Henry Grimes », National Public Radio,‎ 26 mai 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]