Henry Gordon Bennett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gordon Bennett.
Henry Gordon Bennett
Gordon Bennett en Malaisie, janvier 1942
Gordon Bennett en Malaisie, janvier 1942

Naissance 16 avril 1887
Melbourne (Australie)
Décès 1er août 1962 (à 75 ans)
Dural (Australie)
Origine Australien
Allégeance Drapeau de l'Australie Australie
Arme infanterie
Grade Général de division (Lieutenant General)
Années de service 1915 – 1944
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandement 2e division d'infanterie australienne
Volunteer Defence Corps
8e division d’infanterie australienne
44e brigade indienne
Faits d'armes Bataille de Malaisie
Bataille de Singapour
Distinctions compagnon de l’ordre du Bain
compagnon de Saint-Michel et Saint-George
ordre du Service distingué
médaille d'ancienneté du service volontaire
citation militaire britannique
Autres fonctions agriculteur, entrepreneur

Henry Gordon Bennett, plus couramment nommé Gordon Bennett, est un général australien (général de division), né le 16 avril 1887 à Melbourne et mort le 1er août 1962 à Dural.

Il n'eut pas de formation militaire, encore moins en tant qu'officier général.

Biographie[modifier | modifier le code]

Engagé volontaire en 1915 dans le corps expéditionnaire australien en Europe, il participa à l’opération de Gallipoli où il s'illustra. En 1916, il est affecté en France.

Durant l'entre-deux-guerres, il retourna à ses activités civiles tout en conservant ses commandements dans les forces australiennes. En 1930, alors qu'il commandait la 2e division d'infanterie, il fut élevé au grade de général de brigade (major-general).

En 1939, l'état-major australien lui préfère le général Thomas Blamey pour prendre la tête de l'Australian Imperial Force (AIF). On lui reprochait en effet un caractère entier et peu diplomate, ainsi qu'une attitude anti-britannique très affirmée. Il affichait un mépris pour les officiers de carrière et surtout s'ils étaient britanniques. On lui confia donc le commandement du Volunteer Defence Corps.

La même année, on lui confia le commandement de la nouvelle 8e division d'infanterie, unité qui fut envoyée en 1941 en Malaisie (à l'époque Malaya britannique) où elle devait opérer sous commandement britannique (général Percival).

Bien que ses relations avec son supérieur se soient rapidement avérées conflictuelles, il fut nommé chef de l'Australian Imperial Force (Malaya Command).

Durant la bataille de Malaisie, il agit souvent sans en référer aux Britanniques, passant parfois outre certains ordres. Il avait la réputation d'établir ses PC très en retrait du front, d'une part, et de ne pas rendre visite à ses troupes, d'autre part.

Durant la bataille de Singapour, les forces sous son commandement (8e division australienne et 44e brigade indienne) ne parvinrent pas à contenir le débarquement et l'avance des Japonais, à tenir la ligne Jurong et à se coordonner avec les autres troupes alliées. Elles connurent un niveau élevé de désertions.

La façon dont le général Gordon Bennett quitta Singapour le jour de la capitulation (15 février 1942) fut très controversée, et fit même après la fin des hostilités l'objet d'une commission d'enquête. Les conclusions blâmèrent Bennett pour sa conduite durant les opérations, mais l'exonérèrent de l'accusation de désertion.

Retourné à ses activités civiles en 1944, Gordon Bennett mourut le 1er août 1962 à Dural, dans la banlieue de Sydney.

Sources et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]