Henry Gage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henry Gage
Henry Gage
Henry Gage
Fonctions
20e Gouverneur de Californie
1899 – 1903
Prédécesseur James Budd
Biographie
Date de naissance 25 décembre 1852
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine

Henry Tifft Gage (25 décembre 1852 - 28 août 1924) était un juriste, politicien et diplomate américain. Il fut de 1899 à 1903 le 20e gouverneur de Californie.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Gage est né à Geneva dans l'État de New York mais passa son enfance dans le Michigan où après des études de droit il fut admis au barreau en 1873. En 1874, il s'installa à Los Angeles où il se livra avec succès au commerces des moutons jusqu'en 1877. Il ouvrit alors son propre cabinet juridique et obtint rapidement une vaste clientèle d'affaires incluant la Southern Pacific Transportation Company.

Le navire Itata dans la baie de San Diego en 1891.

En 1881, il fut élu procureur de la ville de Los Angeles sous les couleurs du parti républicain et en 1888 il fut délégué à la convention de son parti à Chicago où il est intervenu pour soutenir la nomination de Levi Morton pour la vice-présidence[1].

En 1891, il fut nommé procureur des États-Unis par le président Benjamin Harrison afin de poursuivre l'équipage du navire Itata. Ce navire, armé par le congrès national chilien dans le cadre de la guerre civile en cours dans leur pays, fut interpelé par la marine américaine pour transport d'armes. Gage renonça à toutes poursuites contre l'équipage estimant que le gouvernement américain avait commis une erreur en considérant la vente des armes comme illégale.

En 1898, Gage fut désigné comme candidat républicain au poste de gouverneur dès le premier tour de la convention grâce au soutien de la Southern Pacific Transportation Company. Il remporta les élection avec 6,7 %[2] d'avance sur son concurrent démocrate.

Gouverneur de Californie[modifier | modifier le code]

Dans son discours d'investiture, Gage consacra une large place à la guerre hispano-américaine qui avait permis aux États-Unis d'annexer Hawaii et lui servit de tribune pour demander que le même traitement soit appliqué aux Philippines[3].

En 1900, le navire Australia accosta dans le port de San Francisco en amenant avec lui des rats infestés par la peste de Chine. Une épidémie de peste bubonique se déclencha alors dans le quartier de Chinatown. Allié de l'industrie du rail et des intérêts économiques de la cité, Gage mena campagne pour nier la présence de l'infection, craignant que son annonce entraine de lourdes conséquences économiques[4]. Confronté à l'inertie des autorités locales, le chef des services de santé de la marine, Walter Wyman, demanda au seccrétaire du Trésor, Lyman J. Gage, d'intervenir. Ce dernier mit en place une commission médicale fédérale qui confirma le déclenchement d'une épidémie de peste. Ces conclusions furent niées par Gage qui entra en guerre contre les autorités fédérales. Ainsi en 1901, devant la législature de l'État de Californie, il accusa les autorités fédérales d'injecter la peste bubonique dans des cadavres.

En juillet 1901, les membres de l'International Brotherhood of Teamsters de San Francisco se mirent en grève pour protester contre le déchargement de cargos par des non-syndiqués. Leur mouvement fit tache d'huile et 10 000 à 16 000 personnes arrêtèrent le travail. Des violences se déclarèrent alors entre les grévistes et des officiers de la police de San Francisco. Gage, en octobre 1901, négocia en personne un accord entre les employeurs et les grévistes.

Pendant ce temps, et malgré les dénégations de Gage, l'information selon laquelle la Californie était touchée par une épidémie de peste se répandit dans le reste du pays. Les gouverneurs du Colorado, du Texas et de la Louisiane mirent alors la Californie en quarantaine, arguant qu'en l'absence de mesures prises par les californiens, ils leur appartenaient de protéger leurs états.

Alors que la menace d'une quarantaine nationale grandissait, les représentants de la Southern Pacific Transportation Company commencèrent à considérer que leur fidèle allié, Gage, devenait plus un problème qu'une aide. Lors de la convention républicaine, ils s'opposèrent à sa reconduction et soutinrent George Pardee.

Ambassadeur au Portugal[modifier | modifier le code]

À l'issue de son mandat, Henry Gage reprit la pratique du droit à Los Angeles. En 1909, le président William Howard Taft le désigna comme ambassadeur des États-Unis au Portugal. L'instabilité politique liée à l'instauration de la Première République portugaise et la maladie de sa femme conduisirent Gage à démissionner au bout de cinq mois.

Divers[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gov. Henry T. Gage: Biographical Information, Santa Clarita Valley Historical Society, juillet 2001.
  2. Résultats des élections générales 8 novembre 1898, JoinCalifornia.org
  3. Henry Gage, Inaugural Address, 4 janvier 1889
  4. Mark Skubik, Public health politics and the San Francisco Plague Epidemic of 1900-1904, thesis summary, Département d'histoire, université d'état de San Jose, 2002