Henry Carey (1er baron Hunsdon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henry Carey.
Henry Carey
Henry Carey par Steven van Herwijck (vers 1561-63), issu d'une collection privée
Henry Carey par Steven van Herwijck (vers 1561-63), issu d'une collection privée

Biographie
Naissance 4 mars 1526
Drapeau de l'Angleterre Royaume d’Angleterre, dans le Hertfordshire
Décès 22 juillet 1596
Père William Carey
Mère Mary Boleyn
Conjoint Anne Morgan

Henry Carey (4 mars 1526 – 23 juillet 1596), 1er baron Hundson, est un aristocrate anglais du XVIe siècle, fils de Mary Boleyn, maîtresse du roi Henri VIII d’Angleterre.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Son père William Carey meurt de la suette en 1528, alors qu'il n'a que deux ans. Avec sa sœur Catherine, il est placé sous la protection de sa tante Anne Boleyn, épouse du roi Henri VIII. Les deux enfants voient tout de même leur mère Mary fréquemment. Anne offre une bonne éducation à Henry, l'envoyant dans un monastère cistercien prestigieux. Il bénéficie également de l'enseignement du poète français Nicolas Bourbon, sauvé de l'Inquisition grâce à l'intervention de la reine d'Angleterre. Toutefois, sa tante est décapitée en mai 1536, et sa mère Mary meurt en 1543.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Henry Carey entre en politique à l’âge de 21 ans. Il est par deux fois député de Buckingham, de 1547 à 1550 et de 1554 à 1555. Il est anobli en novembre 1558 par Élisabeth 1re. La nouvelle reine, qui est par ailleurs sa cousine, le fait baron le 13 janvier 1559, alors que sa sœur Catherine devient l’une des favorites d’Élisabeth. Les possessions du nouveau baron comprennent les manoirs de Hunsdon et d’Eastwick, dans le Hertfordshire, et des possessions dans le Kent. Il obtient aussi une rente annuelle de 400 £. Plus tard, il devient intendant des fauconneries de la reine et, le 20 avril 1561, il est fait chevalier de l’ordre de la Jarretière.

En 1569, débute la révolte des comtes du Nord soutenue par le pape Pie V. Henry Carey combat du côté de la reine. Sa victoire face à sir Leonard Dacre est déterminante dans l’écrasement de la révolte.

Descendance[modifier | modifier le code]

Henry Carey se marie avec Anne Morgan, le 21 mai 1545 et ils ont seize enfants :

  • Robert 1er comte de Monmouth (il épouse Elisabeth Trevannion dont 3 enfants),
  • Catherine qui épouse Charles Howard, comte de Nottingham et d'Effingham (postérité 3 enfants).

Notes et références[modifier | modifier le code]