Henry Cárdenas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cárdenas.
Cárdenas Orduz est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Cárdenas ; le second, maternel, souvent omis, est Orduz.
Henry Cárdenas Orduz
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Henry Cárdenas Orduz
Surnom Cebollita
Date de naissance 30 octobre 1965 (49 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Équipe amateur
1985 Cafam
Équipe professionnelle
1986-1990
1991-1992
1992
1993
1994-1995
1996
1997
Café de Colombia
Postobón
Carrera
Sans équipe
Gaseosas Glacial
Glacial-Selle Italia
Gaseosas Glacial
Principales victoires
5e étape du Dauphiné Libéré 1987

Henry Cárdenas Orduz, né à Sogamoso (département de Boyacá) le 30 octobre 1965, est un coureur cycliste colombien des années 1980 et 1990.

Il fut surnommé Cebollita (le petit oignon) durant sa carrière cycliste car sa première équipe était sponsorisée par un magasin spécialisé dans cette plante potagère[1].

En 1985, encore amateur, il se révèle en remportant une étape de son Tour national[2]. Il devient professionnel, l'année suivante, en étant engagé dans la grande équipe colombienne de l'époque, l'équipe Café de Colombia, celle de Herrera ou autres Parra.

Au sortir d'une Vuelta, achevée à une remarquable 9e place, il se présente comme le leader de son équipe au Critérium du Dauphiné libéré 1987. Le dernier week-end de la course, il dispute la victoire finale à Charly Mottet, dans les étapes alpestres. Il remporte ainsi l'étape du samedi à Valfréjus et s'échappe le lendemain pour tenter de distancer Mottet, mais sans succès. Il se contentera de la 2e place. Cette victoire d'étape, assortie du podium au classement général final et de la 1re place du classement du meilleur grimpeur[3], reste son meilleur résultat sur le circuit européen. À la fin de l'année, il remportera, également, le classement du meilleur grimpeur du Tour de l'Avenir[4], qu'il finit 11e.

En 1992, il est enrôlé par les Carrera, pour devenir l'équipier de Claudio Chiappucci et l'aider dans les étapes de montagne, rôle qui était déjà le sien avec Herrera, jusqu'à la retraite de celui-ci.

Après des débuts prometteurs, il ne réalisera pas totalement les espoirs placés en lui... Pourtant en 1995, à la fin de sa carrière, il réalise une excellente saison avec une victoire dans le GP Pony Malta et la 2e place dans le Clásico RCN.

Équipes[5][modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Dauphiné Libéré[6]
    • 1 fois sur le podium (2e en 1987)
    • 1 victoire d'étape en 1987.
  • Tour des Amériques
    • 1 victoire d'étape en 1988[7].
  • Tour de Colombie
    • 1 victoire d'étape en 1985[2].
  • Clásico RCN
    • 1 fois sur le podium (2e en 1995)[8].
    • 3 victoires d'étape en 1988[9], en 1995 et en 1996[10].
  • GP Pony Malta
    • 1er au classement général en 1995[11].
    • 1 victoire d'étape en 1995[11].
  • Triple Sanyo Contre-la-montre
    • 1er au classement général en 1991[12].
    • 1 victoire d'étape en 1991[12].

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations[13].

  • 1988 : abandon lors de la 4e étape.
  • 1989 : non partant au matin de la 5e étape.
  • 1991 : 43e du classement général.

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

5 participations.

  • 1987 : 9e du classement général.
  • 1988 : abandon lors de la 13e étape.
  • 1990 : 32e du classement général.
  • 1991 : 26e du classement général.
  • 1992 : abandon lors de la 14e étape.

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations.

  • 1989 : 44e du classement général.
  • 1992 : 41e du classement général.
  • 1996 : abandon lors de la 9e étape.

Résultats sur les championnats[modifier | modifier le code]

Championnats du monde professionnels[modifier | modifier le code]

Course en ligne[modifier | modifier le code]

4 participations.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « De motes, alias y apodos », sur hemeroteca.mundodeportivo.com,‎ 5 mai 1987 (consulté le 2 juin 2012)
  2. a et b « Le Tour de Colombie 1985 », sur members.fortunecity.es (consulté le 23 janvier 2014)
  3. « Mottet a accompli le plus dur » et « La leçon d'un maître tacticien », articles publiés dans le quotidien L'Équipe du lundi 1er juin 1987.
  4. « Guide historique du Tour de l'Avenir, p. 83 », sur www.letour.fr (consulté le 7 janvier 2010)
  5. « Ses différentes équipes professionnelles », sur www.memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 23 janvier 2014)
  6. « Le palmarès du coureur lors des Critériums du Dauphiné libéré (Attention ! Le site s'est trompé sur le prénom !) », sur criterium.ledauphine.com (consulté le 2 janvier 2010)
  7. (nl) « Le Tour des Amériques 1988 », sur www.cyclebase.nl (consulté le 2 janvier 2010)
  8. (nl) « Les podiums du Clásico RCN », sur www.cyclebase.nl (consulté le 2 janvier 2010)
  9. (es) « Les vainqueurs d'étapes et des classements finaux du Clásico RCN dans les années 80 », sur www.clasicorcn.com.co (consulté le 2 janvier 2010)
  10. (es) « Les vainqueurs d'étapes et des classements finaux du Clásico RCN dans les années 90 », sur www.clasicorcn.com.co (consulté le 2 janvier 2010)
  11. a et b (nl) « Le GP Pony Malta 1995 », sur www.cyclebase.nl (consulté le 2 janvier 2010)
  12. a et b (nl) « Le Triple Sanyo Contre-la-montre 1991 », sur www.cyclebase.nl (consulté le 2 janvier 2010)
  13. « Les différents classements de Cárdenas dans le Tour de France », sur www.letour.fr (consulté le 2 janvier 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]