Henry Algernon Percy (6e comte de Northumberland)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Henry Percy.

Henry Percy (vers 1502 – 29 juin 1537), 6e comte de Northumberland, reste dans l'histoire comme le fiancé d’Anne Boleyn, qu'il dut quitter pour qu'elle puisse épouser le roi Henri VIII. La prétendue rancune et le ressentiment qu’Anne aurait éprouvés ont formé par la suite la matière de bien des œuvres de fiction dans le monde anglo-saxon (romans et films).

Biographie sommaire[modifier | modifier le code]

Fils d’Henry Algernon Percy, le 5e comte, il se fiança avec Anne Boleyn, sans doute au printemps 1523, alors qu'il était encore page du cardinal Wolsey. Lorsque le cardinal eut vent de ces fiançailles, il humilia publiquement Percy devant ses serviteurs, car le jeune Lord n'avait sollicité ni la permission de son père, ni celle du roi, lequel ne pouvait pas être indifférent à la chose, étant donnée l’importance du titre de comte de Northumberland dans la pairie d'Angleterre. Le père d'Henry Percy refusa d’ailleurs sa permission, et on maria promptement le jeune homme à lady Mary, fille de George Talbot, avec qui il était d'ailleurs lié par un pré-contrat depuis 1516. Le mariage est situé en septembre par l'historienne Alison Weir[1], et entre le 14 janvier et le 8 février 1524 par l'historien R. W. Hoyle[2]. Cette union resta stérile ; en juin 1532, Mary réclama l’annulation du mariage, en invoquant le pré-contrat conclu par son mari avec Anne Boleyn. Percy fut interrogé par Henri VIII, et la demande fut rejetée par le Parlement : les Percy restèrent mariés.

En tant que l’un des premiers pairs du royaume, Henry fut membre du jury qui reconnut Anne coupable d’adultère. On admet généralement que les preuves à l'appui de ce jugement ont été fabriquées de toutes pièces par les ennemis de la souveraine. Henry lui-même perdit connaissance après avoir rendu son verdict de culpabilité et dut être extrait du tribunal. Il était absent lors du procès contre George Boleyn, le frère de la reine, qui d'après l'accusation avait entretenu des relations incestueuses avec sa sœur.

Henry mourut l'année suivante, après avoir dilapidé son héritage ; il léguait ses terres à des amis, voulant deshériter autant que la loi le lui permettait sa famille, celle des Percy. Il légua ainsi ce qu'il n'avait pas pu disperser entre ses amis, à la Couronne d'Angleterre. Le titre de comte de Northumberland passa à son neveu Thomas Percy.

Son épouse Mary Talbot mourut entre le 16 avril 1572 et le 6 juin 1572[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alison Weir, The Six Wives of Henry VIII, p. 158
  2. a et b R. W. Hoyle, « Percy, Henry Algernon, sixth earl of Northumberland (c.1502–1537) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, Sept 2004; online edn, Jan 2008.