Henry's

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henry’s, de son vrai nom Henri Réchatin, est un funambule, acrobate et jongleur français, né le 12 mars 1931 à Saint-Étienne, et mort le 27 décembre 2013 à Saint-Étienne[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Henry’s est principalement connu pour être resté 185 jours sur un câble de 120 mètres de long et à 25 mètres de hauteur installé au-dessus du supermarché Casino de Monthieu à Saint-Étienne, entre le 28 mars et le 29 septembre 1973.

Il a établi un grand nombre de records et de performances inédites tout au long de sa vie. Il fut aussi le premier à oser jongler avec trois faux. Il est aussi très connu pour son numéro réalisé avec deux chaises : assis sur une chaise en équilibre sur les deux pieds arrière, ceux-ci étant posés sur deux verres retournés placés sur une autre chaise. Il réalisa cet exploit pour la première fois en 1955 à Rochetaillée mais c’est en 1996, au bord du vide de l’Aiguille du Midi (Chamonix) qu’il fut le plus haut (3 842 m). Il exécuta ce numéro dans plusieurs lieux impressionnants dont le Grand Canyon du Colorado et les Chutes du Niagara.

En 1965, il a traversé la vallée proche du barrage de Grangent sur un câble d'acier, événement immortalisé par les caméras de l'émission Les Coulisses de l'exploit et commenté par Michel Drucker.

A Bozouls, en 1980, il traverse le canyon dans son grand diamètre sur un câble. Il recommence en 1982 entre la place de la Mairie et l’Église Sainte-Fauste. Multipliant les traversées : à pied, à moto et même en voiture sur deux roues. Il bat cette année là le record mondial de survie sur câble en vivant 12 jours et 12 nuits au milieu du trou de Bozouls sans aucun contact avec la terre ferme. Il réédite son numéro d’équilibriste sur deux chaises en novembre 1980, au sommet de la Tour de la Part-Dieu.

Il traverse le stade Geoffroy-Guichard d'angle en angle en septembre 1987 lors d'un match contre Lens.

En 1995 il effectue une traversée traditionnelle du trou de Bozouls et tire un feu d’artifice spectaculaire à partir du câble.

Le 17 septembre 2006, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine, il renouvelle son numéro d’équilibriste avec les chaises au sommet du chevalement du Puits Couriot, au Musée de la mine de Saint-Étienne (après avoir traversé en équilibre le câble du puits), annonçant alors sa retraite professionnelle à l’âge de 75 ans (précisant toutefois qu’il continuerait ses numéros chez lui, pour son plaisir et pour s’entretenir).

Le 4 septembre 2011, Henry’s a fêté ses 80 ans à Dunières, avec un spectacle exceptionnel regroupant les trois exercices qui ont particulièrement marqué sa carrière : la marche à pied sur un fil, l'équilibre sur deux chaises et les exercices en moto sur un câble.

18 mai 2013, inauguration en sa présence d’une fresque représentant l’artiste sur la commune de Brette dans la Drôme.

Henry's s'est donné la mort le 26 décembre 2013, supportant mal la dégradation de son état de santé[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Henry’s, le funambule est décédé », sur Le Progrès,‎ 27 décembre 2013
  2. « Henry’s, l’inépuisable funambule, est mort », sur Le Monde,‎ 27 décembre 2013
  3. « Henry's, la fin d'une vie sur le fil », sur L'Express,‎ 28 décembre 2013