Henrique Mecking

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henrique Mecking en 2006

Henrique Mecking (parfois Enrique Mecking) (né le 23 janvier 1952 à Santa Cruz do Sul, Brésil) est un joueur d'échecs brésilien, grand maître international depuis 1972[1], qui fut numéro trois mondial en 1978.

Carrière[modifier | modifier le code]

Champion du Brésil à 13 ans (1965)[modifier | modifier le code]

Henrique Mecking à 12 ans en 1964

Henrike Mecking a appris les échecs à 6 ans. Il remporta le championnat de l'état à l'âge de 11 ans. En 1965, alors qu'il vient d'avoir 13 ans, il remporte le championnat national, laissant le second à 2,5 points. Après cette victoire, de nombreux commentateurs le nomment le nouveau Fischer, en référence à la victoire en championnat national de l'Américain à 14 ans. Mecking est à nouveau champion en 1967. Toujours en 1967, il remporte le tournoi zonal et participe au tournoi interzonal de Sousse en 1967.

Grand maître à 19 ans (1972)[modifier | modifier le code]

Mecking obtient sa dernière norme de grand maître international en 1972, juste avant ses 20 ans, après sa victoire à Vrsac et sa 3e place au tournoi d'Hastings 1971-1972 (derrière Anatoli Karpov et Viktor Kortchnoï), devenant le plus jeune grand maître international en 1972.

En 1968 et 1974, Mecking disputa l'olympiade d'échecs au premier échiquier de l'équipe du Brésil[2].

Vainqueur des tournois interzonaux et numéro trois mondial (1978)[modifier | modifier le code]

Mecking en 1978

Mecking remporte à nouveau le tournoi zonal en 1972. Il finit premier du tournoi interzonal en 1973 à Petropolis (sans aucune défaite) et en 1976 à Manille (seulement défait par Boris Spassky).

À la suite de ses victoires en interzonal, il se qualifia pour les quarts de finale des matchs des candidats en 1974 (éliminé par Kortchnoï) et en 1977 (éliminé par Lev Polougaïevski).

Ses succès le propulèrsent à la quatrième place du classement Elo de la Fédération internationale des échecs de janvier 1977, puis à la troisième place de celui de janvier 1978, à égalité avec Lajos Portisch, derrière Anatoli Karpov et Kortchnoï.

Interruption de la carrière (1979-1990)[modifier | modifier le code]

En 1979, Mecking tenta une troisième victoire consécutive au tournoi interzonal de Rio de Janeiro quand il fut contraint à l'abandon à la suite d'un accès de myasthénie qui faillit lui être fatale. Il interrompt sa carrière pour ne la reprendre que 12 ans plus tard, en 1991, sans toutefois accéder à nouveau à l'élite mondiale.

Années 1990 et 2000[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990 et 2000, Mecking participa aux tournois zonaux de 1993 (20e), 1995 (3e) et 2005 (2e après départage), ainsi qu'à l'olympiade d'échecs de 2002 (au troisième échiquier) et à l'olympiade d'échecs de 2004 (au premier échiquier)[2]. En 2003 et 2013, il joua au premier échiquier du Brésil lors du championnat panaméricain par équipes, remportant deux médailles d'argent (individuelle et par équipe) en 2003 et deux médailles de bronze en 2013[3].

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Nicolas Giffard, Alain Biénabe, Le Guide des échecs. Traité complet, collection Bouquins, Robert Laffont, 1993, ISBN 2221059131
  • (en) B. Cafferty, A.J. Gilman, Chess with the masters, The Chess Player, Nottingham, 1977, (ISBN 0 900928 95 6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Anne Sunnucks, The encyclopedia of chess, London, Hale,‎ 1976, 2e éd. (ISBN 9780709110309), p. 312
  2. a et b Fiche de Mecking sur olimpbase.org.
  3. Résultats de Mecking aux championnats panaméricains par équipe sur olimpbase.org.

Liens externes[modifier | modifier le code]