Henriette Diabaté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henriette Diabaté

alt=Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Henriette Diabaté
Naissance 13 mars 1935 (79 ans)
Bingerville, Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Nationalité Ivoirienne
Profession
professeur d'histoire

Henriette Diabaté, née le 13 mars 1935 à Bingerville, est une femme politique de Côte d'Ivoire. Professeur d'histoire à l'Université de Cocody à Abidjan, elle a occupé le poste de ministre de la culture en 1990, sous la présidence de Félix Houphouët-Boigny et celui de ministre de la justice en 2004, sous la présidence de Laurent Gbagbo. Elle est secrétaire générale du Rassemblement des républicains, parti politique dirigé par Alassane Ouattara, depuis 1999[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Diabaté est née à Bingerville. Elle est professeur d'histoire de 1965 à 1995 et elle fait partie des membres fondateurs du RDR[1].

Une partie des leaders du RDR, comprenant Diabaté, est arrêtée le 27 octobre 1999[2] en raison de leur responsabilité pour la violence survenue lors des manifestations organisées par le parti. En novembre, ils sont jugés et condamnés à la prison ferme.

Quand les soldats se soulèvent le 23 décembre 1999, une de leurs revendications est le relâchement des leaders du RDR emprisonnés. Quand le président Henri Konan Bédié rejette les demandes, ils prennent le pouvoir le 24 décembre et relâchent rapidement les dirigeants du RDR[3].

Diabaté a occupé le poste de ministre de la culture et de la Francophonie lors du régime militaire de transition en 2000[1].

Mariée à Lamine Diabaté, un ancien ministre d'état, elle a cinq enfants[1].

Elle a conservé son poste de secrétaire générale du RDR[4]. Elle est nommée le 18 mai 2011 Grande chancelière de l'Ordre national de la République de Côte d'Ivoire par le président Alassane Ouattara.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Henriette Diabaté, Léonard Kodjo, Notre Abidjan, Ivoire Média, 1991
  • (fr) Diabaté H., 1977, « «Mlan Alua, blahima du Sanvi» », Bulletin de l’Ifan, p. 304-340.
  • (fr) Diabaté H., 1975, La marche des femmes sur Grand-Bassam, Nouvelles Éditions africaines.
  • (fr) Diabaté H., 1988, Église et société Africaine: paroisse Saint-Pierre de Jacqueville un siec̀le d’apostolat, Nouvelles éditions africaines.
  • (fr) Diabaté H., 1984, Le Sannvin, un royaume akan de la Côte d’Ivoire (1701-1901): sources orales et histoire, Université de Paris I.
  • (fr) Diabaté H., 1986, Le Sannvin: sources orales et histoire, Nouvelles Éditions africaines.
  • (fr) Diabaté H. et Lambert G., 1975, Aniaba: un assinien à la cour de Louis XIV, ABC.

Lien externe[modifier | modifier le code]