Henriette-Catherine de Joyeuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait d'Henriette Catherine de Joyeuse

Henriette Catherine de Joyeuse, duchesse de Joyeuse, princesse de Joinville (1585 - 1656).

Née au Louvre le 13 janvier 1585. Elle était fille d'Henri de Joyeuse, comte du Bouchage, et de Catherine de la Valette. Elle fut duchesse de Joyeuse de 1608 à 1647 et princesse de Joinville de 1641 à 1654.

Après la mort de sa mère et l'entrée dans l'ordre des Capucins de son père, elle fut recueillie et élevée par sa grand-mère paternelle, Marie de Batarnay. Henri reprit sa fille en 1595, à la mort de Marie.

Le 15 mai 1597, Henriette Catherine épousa Henri de Bourbon, duc de Montpensier (mai 1573 † février 1608) ; alors qu'elle n'avait que 13 ans, elle fut confiée quelques années à son oncle, le cardinal François de Joyeuse (1562 † 1615). La fille d'Henriette Catherine, Marie de Bourbon-Montpensier, naquit le 15 octobre 1605, à Gaillon (Eure).

Devenue veuve en 1608, Henriette Catherine de Joyeuse épousa le 5 janvier 1611 Charles de Lorraine, 4e duc de Guise (1571 † 1640). Ils eurent dix enfants :

  • François, (3 avril 1612 - 7 décembre 1639, Florence), prince de Joinville.
  • Des jumeaux en 1613
  • Henri, (4 avril 1614, Paris - 2 juin 1664, Paris) Archevêque de Reims (1629 - 1640) qui sera le 5e duc de Guise.
  • Marie (5 août 1615 - 3 mars 1688), duchesse de Guise, princesse de Joinville
  • Charles-Louis, (15 juillet 1618 - 1641 ou 15 mars 1637, Florence), Duc de Joyeuse
  • Françoise Renée, (10 janvier 1621 - 4 décembre 1682, Montmartre), Abbesse de Montmartre.
  • Louis (11 novembre 1622 - 27 septembre 1654), duc de Joyeuse et d'Angoulême, Grand chambellan de France.
  • Roger (21 mars 1624 - 6 septembre 1653,Cambrai) chevalier de Malte.
  • Françoise (1627 - 1682) Abbesse de Saint-Pierre de Reims,
  • et une fille.


Sur les autres projets Wikimedia :


Menant une vie pieuse, proche de la famille royale et amie de Marie de Médicis, Henriette Catherine fut néanmoins obligée de suivre son mari, exilé à Florence en mars 1635, à la suite d'intrigues contre le cardinal de Richelieu. Elle y resta jusqu'à la mort de Charles, en septembre 1640.

Revenue en France, Henriette Catherine se consacra à des œuvres pieuses et mourut en février 1656, à l'âge de 71 ans. Elle fut inhumée en l'église du couvent de Capucines de Paris .Son cercueil aurait été mis à jour vers 1854 lors de travaux d'assainissement de la rue de la Paix[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]