Henriette-Catherine de Joyeuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait d'Henriette Catherine de Joyeuse

Henriette Catherine de Joyeuse, duchesse de Joyeuse, princesse de Joinville (1585 - 1656).

Née au Louvre le 13 janvier 1585. Elle était fille d'Henri de Joyeuse, comte du Bouchage, et de Catherine de la Valette. Elle fut duchesse de Joyeuse de 1608 à 1647 et princesse de Joinville de 1641 à 1654.

Après la mort de sa mère et l'entrée dans l'ordre des Capucins de son père, elle fut recueillie et élevée par sa grand-mère paternelle, Marie de Batarnay. Henri reprit sa fille en 1595, à la mort de Marie.

Le 15 mai 1597, Henriette Catherine épousa Henri de Bourbon, duc de Montpensier (mai 1573 † février 1608) ; alors qu'elle n'avait que 13 ans, elle fut confiée quelques années à son oncle, le cardinal François de Joyeuse (1562 † 1615). La fille d'Henriette Catherine, Marie de Bourbon-Montpensier, naquit le 15 octobre 1605, à Gaillon (Eure).

Devenue veuve en 1608, Henriette Catherine de Joyeuse épousa le 5 janvier 1611 Charles de Lorraine, 4e duc de Guise (1571 † 1640). Ils eurent dix enfants :

  • François, (3 avril 1612 - 7 décembre 1639, Florence), prince de Joinville.
  • Des jumeaux en 1613
  • Henri, (4 avril 1614, Paris - 2 juin 1664, Paris) Archevêque de Reims (1629 - 1640) qui sera le 5e duc de Guise.
  • Marie (5 août 1615 - 3 mars 1688), duchesse de Guise, princesse de Joinville
  • Charles-Louis, (15 juillet 1618 - 1641 ou 15 mars 1637, Florence), Duc de Joyeuse
  • Françoise Renée, (10 janvier 1621 - 4 décembre 1682, Montmartre), Abbesse de Montmartre.
  • Louis (11 novembre 1622 - 27 septembre 1654), duc de Joyeuse et d'Angoulême, Grand chambellan de France.
  • Roger (21 mars 1624 - 6 septembre 1653,Cambrai) chevalier de Malte.
  • Françoise (1627 - 1682) Abbesse de Saint-Pierre de Reims,
  • et une fille.


Sur les autres projets Wikimedia :

Menant une vie pieuse, proche de la famille royale et amie de Marie de Médicis, Henriette Catherine fut néanmoins obligée de suivre son mari, exilé à Florence en mars 1635, à la suite d'intrigues contre le cardinal de Richelieu. Elle y resta jusqu'à la mort de Charles, en septembre 1640.

Revenue en France, Henriette Catherine se consacra à des œuvres pieuses et mourut en février 1656, à l'âge de 71 ans. Elle fut inhumée en l'église du couvent de Capucines de Paris. Son cercueil aurait été mis au jour vers 1854 lors de travaux d'assainissement de la rue de la Paix[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]