Henri de Mondeville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri de Mondeville, né à Mondeville (Calvados) ou à Émondeville (Manche) en 1260 et mort en 1320, est un médecin français, chirurgien des rois de France Philippe le Bel et de Louis le Hutin. Premier écrivain français en chirurgie, il est considéré comme le « père de la chirurgie française ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la médecine auprès de Théodoric Borgognoni[1] et de Guillaume de Salicet à Bologne, puis à Paris auprès de Guido Lanfranchi et de Jean Pitard. Il enseigne la chirurgie à l’école de médecine de Montpellier ainsi qu'à celle de Bologne où il aura pour élève Mondino de' Liuzzi.

Henri de Mondeville insista tout particulièrement sur l’importance de l’anatomie. Devenu médecin du roi, il est amené, 250 ans avant Ambroise Paré, à proposer des traitements pour les blessures survenues sur les champs de bataille. Il laisse inachevé un traité intitulé Chirurgie consacré à l’anatomie et aux traitements connus de son temps.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Théodoric Borgognoni (1205-1296), évêque de Bitento puis de Cervia, qui fut l'auteur du Cyrurgia (1267), traité fondateur sur la chirurgie Cyrurgia

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Achille Chéreau, Henri de Mondeville, chirurgien de Philippe le Bel, A. Aubry, Paris, 1862 Lien Gallica
  • Chirurgie de maître Henri de Mondeville, chirurgien de Philippe le Bel, roi de France, composée de 1306 à 1320, traduction française avec des notes, une introduction et une biographie par E. Nicaise, avec la collaboration du Dr Saint-Lager et de F. Chavannes, Alcan, Paris, 1893. Texte en ligne
  • La Chirurgie de maître Henri de Mondeville, traduction contemporaine de l'auteur publiée d'après le manuscrit unique de la Bibliothèque nationale par le Dr A. Bos, Firmin-Didot, Paris, 2 volumes 1897-1898. Texte en ligne 1 2
  • La Notomia de Anric de Mondavilla, publié par Max Gorosch et par le Centre d'études occitanes, Montpellier, 1975