Henri Termier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri-François-Émile Termier, né à Lyon le 13 décembre 1897 et mort le 12 août 1989, est un géologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est officier d'artillerie pendant la Première guerre mondiale, où il obtient la Croix de guerre. Il fait ensuite des études à Grenoble.

D'abord assistant à l'Université de Montpellier (1923 - 1925), il entre au Service géologique du Maroc où il travaille jusqu'en 1940. Il y fait des études de stratigraphie et de paléontologie qui le rendent célèbre. Il en tire un mémoire-thèse en 1936[1].

Il devient ensuite professeur à l'Université d'Alger (1946) puis, en 1955, titulaire d'une chaire à la Sorbonne où il dirige le Laboratoire de géologie générale à partir de 1960.

Il épouse en 1945 la paléontologue Geneviève Termier née Delpey (1917-2005), qui fut directeur de recherches au CNRS et spécialiste des gastéropodes. Ils ont un fils unique, Michel.

Eléments de bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paléontologie marocaine, 5 volumes, avec Geneviève Termier
  • Etudes géologiques sur le Maroc central et le Moyen Atlas septentrional
  • Traité de géologie
  • Traité de stratigraphie
  • Biologie des premiers fossiles
  • Les Animaux préhistoriques
  • Histoire de la Terre

Liens externes[modifier | modifier le code]

Termier est l’abréviation botanique officielle de Henri Termier.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Etudes géologiques sur le Maroc central et le Moyen Atlas septentrional (1936) ; il y analyse l'anticlinorium de Khouribga-Oulmès et celui de Ziar-Azrou