Henri Sudre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sudre.

Henri L. Sudre est un botaniste français, né le 12 janvier 1862 et mort le 4 décembre 1918.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été professeur de collège à Albi, et à partir de 1904, à Toulouse. Ses travaux scientifiques se sont concentrés sur les deux genres souvent considérés comme les plus difficiles de la flore française : les ronces (Rubus, famille des Rosaceae) et les épervières (Hieracium, famille des Asteraceae).

Henri Sudre est l'auteur d'une monographie des ronces d'Europe (Rubi europae, 1908-1913), ouvrage décrivant plusieurs milliers de taxons, pour lequel il reçoit en 1914 par le Prix de Coincy décerné par la Société botanique de France.

Son herbier général, d'abord déposé à Agen (Lot-et-Garonne), est conservé depuis 1947 à l'université de Toulouse. Ses herbiers spéciaux (Hieracium, Rubus), qui contiennent de nombreux types, sont conservés quant à eux dans les locaux du Jardin botanique de la ville de Bordeaux. D'autres types sont également présents dans les nombreux herbiers qu'il a révisé, notamment ceux des botanistes français Alexandre Boreau, Gaston Genevier, Julien-Victor de Martrin-Donos, Philippe-Jacques Müller et de l'Abbé Questier.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cowan et Stafleu (?). Taxonomic litteratur ?:77-80 (référence à compléter)
  • Lecomte, H., 1914 - Rapport sur l'attribution du Prix de Coincy en 1914 in Bull. Soc. Bot. France 61: 8-11. Version numérique sur Botanicus
  • Sudre, H., 1908-1913 - Rubi europae. Albi.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sudre est l’abréviation botanique officielle de Henri Sudre.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI