Henri Lavachery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Alfred Lavachery 1885-1972 sur une médaille de l'Académie royale de Belgique. Portrait par Armand Bonnetain (70 mm, vers 1960)

Henri Lavachery (aussi Henry Alfred Lavachery)[1] (né le 6 mai 1885 à Liège - décédé le 1er décembre 1972 à Bruxelles) est un archéologue belge connu pour avoir étudié lors d'une mission menée avec Alfred Métraux en 1934-1935 les habitants et l'art de l'Île de Pâques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philologue de formation, il a d'abord travaillé dans l'industrie puis aux Musées royaux d'art et d'histoire. En 1933, il a près de cinquante ans, et fasciné par l'esthétique des objets pascuans ou rapanui, il décide avec l'appui de l'ethnologue Paul Rivet, de mettre au point une expédition à l'Ile de Pâques. Cette expédition eut lieu entre le 30 juillet 1934 et le 3 janvier 1935 et outre Métraux et Lavachery, elle comptait aussi Louis Charles Watelin, Chef de mission, archéologue français qui mourut en cours du voyage aller à bord du navire français Rigault-de-Genouilly et un médecin Chilien le Dr Israel Drapkin qui prodigua des soins aux autochtones affectés notamment par la lèpre.

Le trajet retour se fit avec le navire-école belge Mercator.

La mission a déterminé que les grandes statues de pierre avaient été réalisées par les aïeux des Pascuans, occupants polynésiens actuels de l'île et pas par des membres d'une civilisation antérieure disparue.

En 1942 il est devenu Conservateur en chef des Musées royaux d'art et d'histoire à Bruxelles. Il a aussi été professeur des arts non-européens à l'Université libre de Bruxelles, Membre de la Classe des Beaux-Arts de l'Académie royale de Belgique et son secrétaire perpétuel de 1957 à 1960.

Lavachery fut à l'entre-deux guerres, le fondateur de la Société des américanistes de Belgique.

Son expédition de 1935 est relatée dans un film tourné par John Fernhout et réalisé par Henri Storck.

Son petit-fils Thomas Lavachery a réalisé en 2002 un autre documentaire ’Homme de Pâques qui raconte l'expédition de son grand-père, son travail scientifique et ses liens personnels avec les habitants de l'île.

Lavachery a reçu des autorités locales l'autorisation de ramener en Belgique une statue de l'île de Pâques. Le spécimen qui porte le nom de « Pou Hakanononga » qui représente le dieu des pêcheurs de thon, est exposé au Musées royaux d'art et d'histoire au parc du Cinquantenaire à Bruxelles.

L'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique décerne périodiquement un prix Henry Lavachery.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lavachery, Henri, Les Amériques avant Colomb, Bruxelles : Lebeque, 1944, 1946. 88 p. : ill.; cartes
  • Lavachery, Henri, Statuaire de l'Afrique noire, Editions Toguna
  • Lavachery, Henri, Ile de Pâques, Paris, 1935.
  • Lavachery, Henri, Les pétroglyphes de l'Ile de Pâques, Parties 1-2, Anvers, 1939.
  • Lavachery, Henri, Les Techniques de protection des biens culturels en cas de conflit armé, Museums and monuments; VIII 1956
  • Lavachery, Henri, Notice biographique (sur) Jean Lamorinière, membre de l'Académie royale de Belgique. 1956, Bruxelles, Académie royale, in-8°, Annuaire 1956 CXXII

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Henry Lavachery; Bulletin de la Classe des Beaux-Arts, 5e série, Tome LV, 1973 6-9. (Bruxelles - Palais des Acadmies)
  • Henri Lavachery Mémoire de fin d'études d'Histoire de l'Art de Thomas Lavachery.
  • Thomas Lavachery, Interview RTBF du 14 août 2008. "Mon grand-père ce héros" par Christine Masuy.
  • Thomas Lavachery, Ile de Pâques 1934, deux hommes pour un mystère. Editions Labor, 2005, ISBN 2-8040-2091-6.
  • Comprendre, n°28, 1964, p.281

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]