Henri Joyeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Joyeux

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Henri Joyeux en mars 2012.

Naissance 1945
Montpellier
Nationalité française
Profession

Henri Joyeux, né le 28 juin 1945 à Montpellier (Hérault) est professeur des universités-praticien hospitalier de cancérologie et de chirurgie digestive à l'université Montpellier 1. Il est également écrivain, conférencier, marié et père de six enfants.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

  • De 1968 à 1970, il est chirurgien coopérant au Maroc à l’Hôpital Al Kortobi de Tanger.
  • Interne des hôpitaux de Montpellier, il devient chirurgien chef de clinique-assistant des hôpitaux en 1972
  • Chef de clinique, assistant des hôpitaux de Montpellier (1972 - 1973)
  • Chirurgien assistant à l'Institut du cancer de Montpellier (1973 - 1980)
  • Professeur de cancérologie en 1980 ; il est invité en juin au premier congrès chinois de Nutrition organisé par Arthur Sackler et le Prix Nobel Linus Pauling à Tientsin.
  • Directeur du laboratoire de nutrition et de cancérologie expérimentale (1980 - 1982)
  • Professeur de chirurgie digestive en 1986
  • Chef de consultations à l'Institut du cancer (1981 - 1992)
  • Chef de service de chirurgie viscérale et digestive à l'Institut Curie de Paris (1992 - 1994)
  • Chef de service à l'Institut du cancer de Montpellier (1995)
  • Membre de l'Académie nationale de chirurgie depuis 1994

Activités politiques[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Henri Joyeux est l'auteur de près de 500 publications en France et à l'étranger, dont notamment :

  • 1972 Thèse sur l’intestin artificiel
  • 1980 et 1986 Traité de Nutrition artificielle de l'Adulte, Ed SCTNA 2 volumes
  • 1981 Cancers de colon, du rectum et de l'anus, Éditions Masson
  • 1985 Cancers de l'ovaire Ed Vigo
  • 1985 Études médicales et scientifiques sur les apparitions de Medjugorje, avec René Laurentin
  • 1987 Cancers du Colon-Rectum, de l'ovaire et du Foie, Ed INSERM
  • 1998 Prévenir les cancers du Sein - Ensemble relever le défi, Ed FX de Guibert
  • 2000 Cancers du Tube Digestif - de la Prévention aux traitements Tome I, Ed FX de Guibert
  • 2002 Femmes si vous saviez - Hormones, Ménopause, Ostéoporose, Ed FX de Guibert
  • 2003 Changez d'Alimentation - Prévention des cancers - Faut-il manger Bio ?, Ed FX de Guibert
  • 2004 Spiritualité et Cancer : L'Espoir
  • 2004 Femmes si vous saviez : les hormones de la puberté à la ménopause 3e édition, Édition FX de Guibert
  • 2005 Guérir définitivement du cancer - Oser dire quand et comment, Édition FX de Guibert
  • 2008 Changez d'alimentation : L'atout Bio ! (6e édition)
  • 2010 Comment enrayer l'épidémie des cancers du sein et les récidives ? (2e édition)
  • 2010 Femmes si vous saviez ! Les hormones de la puberté à la ménopause (3e édition)
  • 2010 Guérir enfin du cancer : oser dire quand et comment ? (Éditions du Rocher)
  • 2011 Cancer de la prostate : comment enrayer l'épidémie et les récidives ? (Éditions du Rocher)
  • 2012 Les abeilles et le chirurgien (Éditions du Rocher)
  • 2013 La pilule contraceptive : Dangers, alternatives. (Éditions du Rocher)

Engagements personnels[modifier | modifier le code]

Depuis 1982, il consacre bénévolement une journée à la santé des jeunes et des familles[1].
En 2001, il lance le premier « bar à fruits » dans les écoles en demandant de supprimer les barres et biscuits du goûter pour les remplacer par des fruits frais[2].
En 2012, il réalise deux conférences pour l'Institut pour la protection de la santé naturelle en qualité de membre de son comité scientifique[3].

Controverses[modifier | modifier le code]

Les conférences d'Henri Joyeux sur le sida ont été critiquées en 1994 par Act Up comme stigmatisant les homosexuels et les séropositifs[4]. Les publications d'Henri Joyeux sur l'éducation sexuelle ont été critiquées en 2010 par un avocat, Maître Guy Nagel, dans la revue ProChoix, pour leur morale[5] et leur image des femmes qu'il considère comme « rétrograde ». Selon Marcela Iacub et Patrice Maniglier, il montre une vision de la sexualité très marquée par la religion catholique et l'homophobie[6].

Ses positions sur la dangerosité du lait ont été contredites par des scientifiques dans l'émission Questions à la une diffusée sur la RTBF 8 octobre 2014[7] et d'autres scientifiques considèrent que les corrélations que fait Joyeux entre la consommation de lait et la survenances de maladies auto-immunes, de cancers et d'allergies sont loin d'être établies[8],[9].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. CV très détaillé d'Henri Joyeux
  2. Action du 25 septembre 2001 menée dans une école du 9e arrondissement de Paris
  3. France : conférence de l'institut pour la protection de la santé naturelle
  4. Act Up, Sida, combien de divisions ?, éditions Dagorno, 1994.
  5. Me Guy Nagel, « Mariage : le sens change, le mot ne meurt pas », ProChoix n°50-51, mars 2010, pp. 171-186
  6. Marcela Iacub et Patrice Maniglier, « Antimanuel d'éducation sexuelle », Éditions Bréal, 2005, pages 8 et 9
  7. « Questions à la une », sur www.rtbf.be (diffusion géo-entravée),‎ 8 octobre 2014 (consulté le 9 octobre 2014)
  8. Rendons aux aliments ce qui appartient aux aliments !, Pierre Feillet, Sciences et pseudo-sciences, n° 283, octobre 2008
  9. Propagandes mensongères contre les produits laitiers, Jean-Marie Bourre, Sciences et pseudo-sciences, n° 297, juillet 2011
  10. Xavier DARCOS, ministre de l'Education nationale, a remis, le 11 juin 2008, les insignes de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur au Professeur Henri Joyeux

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :