Henri Guitton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Guitton (Saint-Étienne 1904-Paris 1992), est un économiste français. Il fut membre de l'Académie des sciences morales et politiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Saint-Étienne dans une famille d'industriels du textile, Henri Guitton effectue des études scientifiques et juridiques. Titulaire d'une licence ès sciences, il obtient un doctorat en droit (sciences économiques) en 1928 avec une thèse consacrée à l'industrie des rubans de soie en France.

En tant que défenseur de l'Allocation universelle, il fonde l'Association pour l'Instauration d'un Revenu d'Existence, en compagnie de Yoland Bresson.

Il entame alors une carrière d'enseignant à l'Institut catholique de Paris (1936-1938). Reçu à l'agrégation de droit (sciences économiques) en 1939, il est nommé à la Faculté de droit et des sciences économiques de Dijon, puis à Paris. Il plaide pour que les cursus juridiques intègrent un enseignement des mathématiques. Il assurera également des cours à École des hautes études commerciales de Paris.

En 1971, Henri Guitton a été élu à l'Académie des sciences morales et politiques.

Son œuvre est abondante. Elle s'articule autour de l'analyse mathématique de l'économie et de son rapport avec la durée. Le titre des "Mélanges" que lui ont offert ses collègues, amis et anciens élèves en témoigne : Le temps en économie, les mathématiques et l'économie, (Paris, Dalloz, 1976).

Henri Guitton est le frère de l'académicien Jean Guitton et le cousin germain de l'écrivain Jean Desthieux.

Travaux[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreux ouvrages et articles d'Henri Guitton (plus d'une centaine de notices dans le catalogue de la Bibliothèque nationale) :

  • Le catholicisme social, Paris, Les éditions techniques, 1945.
  • Les fluctuations économiques, Paris, Dalloz, 1951.
  • L'économie politique, Paris, Dalloz, 1957 (nombreuses rééditions).
  • Statistiques et économétrie, Paris, Dalloz, 1959 (nombreuses rééditions)
  • La monnaie, Paris, Dalloz, 1969.